25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Sciences et technologies : « Brisons les stéréotypes », ONU Femmes

Sciences et technologies : « Brisons les stéréotypes », ONU Femmes

Alors que le monde célèbre ce mercredi 11 février 2021 la Journée internationale des femmes et des filles de science, « les femmes représentent moins de 33% des chercheurs dans le monde », constate ONU Femmes qui appelle à une forte représentativité des femmes dans le domaine de la science et la technologie.

Selon l’Entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, non seulement les femmes scientifiques « sont encore sous-représentées », mais également elles « peinent à faire reconnaître leurs accomplissements ».

Face à ce constat, ONU Femmes lance donc cet appel : « Brisons les stéréotypes, dépassons les préjugés et éliminons les discriminations qui limitent les femmes et les filles dans le domaine des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des maths ».

Seules 17 femmes sont sacrées Nobel de physique, de chimie ou encore de médecine depuis Marie Curie en 1903, contre 572 hommes. Aussi, malgré que les femmes représentent 70% des effectifs de santé et de soins sociaux, leurs salaires sont 11% inférieurs par rapport ceux touchés par leurs collègues hommes.

Notons que la Journée internationale des femmes et des filles en sciences adoptée en 2015 par la résolution A/RES/70/212 a un seul objectif : favoriser et accroître la participation des femmes et des filles dans les domaines scientifiques. Elle est placée cette année sous le thème : « Les femmes scientifiques à la pointe de la lutte contre la Covid-19 ».

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.