25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Côte D'Ivoire- Le Premier Ministre Ahmed Bakayoko est décédé !

Côte D’Ivoire- Le Premier Ministre Ahmed Bakayoko est décédé !

Le Chef du gouvernement ivoirien Ahmed Bakayoko, évacué en France depuis le 18 février et transféré en urgence en Allemagne la semaine dernière, a succombé à un cancer fulgurant, ce mercredi 10 mars 2021.

La triste nouvelle a été annoncée ce mercredi soir par Fidel Sarassoro, directeur de cabinet du président ivoirien dans un communiqué lu sur la RTI, la chaîne de télévision nationale.

« J’ai l’immense douleur de vous annoncer la mort du Premier ministre Hamed Bakayoko ce mercredi en Allemagne des suite d’un cancer », a-t-il déclaré.

« Notre pays est en deuil », a affirmé Alassane Ouattara, dans un message publié sur les réseaux sociaux.

« Je rends hommage au Premier Ministre, Hamed Bakayoko, mon fils et proche collaborateur, trop tôt arraché à notre affection », a-t-il poursuivi, rendant hommage à ce « grand homme d’État, un modèle pour notre jeunesse, une personnalité d’une grande générosité et d’une loyauté exemplaire ».


La Côte d’Ivoire perd ainsi deux Premiers ministres en moins d’un an. Le 8 juillet, Amadou Gon Coulibaly, le prédécesseur de Bakayoko, est décédé subitement à Abidjan après avoir été victime d’un malaise en plein conseil des ministres.

Ahmed Bakayoko est mort deux jours après son 56e anniversaire.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Koffi Lamey
Koffi Lamey
March 10, 2021 9:45 pm

Etrange la mort des 1er Ministres en Cote d Ivoire

Kombaté
March 10, 2021 10:16 pm

Que dira le togolais si cela se passait au Togo? Paix à son âme

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.