25 C
Canada
Tuesday, June 22, 2021
Accueil ACTUALITES Nigéria-Une enquête sur l'assassinat d'un Togolais à Lagos

Nigéria-Une enquête sur l’assassinat d’un Togolais à Lagos

La police de Lagos a ouvert une enquête sur la libération présumée de deux membres du Congrès du peuple d’Oodua (OPC) qui ont été placés en détention provisoire pour la torture et le meurtre présumés d’un Togolais, Frank Ajas Afanvi.

Les médias locaux indiquent que Frank, 38 ans, était professeur de français, mais en raison de la pandémie de COVID-19, il est devenu gardien de sécurité dans une Cité de la région d’Ayobo à Lagos.

Le Togolais, né à Lagos, assistait à un service religieux le dimanche 28 novembre 2020 lorsqu’il a été appelé au téléphone pour venir chercher son salaire.

Sur son chemin, il aurait été saisi par des membres de l’OPC qui ont affirmé qu’un voleur de batterie de voiture capturé par la communauté avait mentionné son nom comme complice.

Le frère de Frank, Peter, a déclaré à la presse que le père de quatre enfants avait été roué de coups alors que les demandes pour le libérer avaient été rejetées par les justiciers, qui ont exigé N150 000, environ 203 000 Fcfa pour sa caution.

La victime aurait été battue à mort par les hommes de l’OPC, qui ont également emmené sa dépouille au poste de police d’Ayobo, affirmant qu’il était un voleur.

Les policiers ont arrêté neuf suspects, y compris des dirigeants communautaires, qui auraient torturé Frank à mort.

Ils ont ensuite été transférés au Département des enquêtes criminelles et du renseignement de l’État de Yaba.

Les détectives du SCIID ont libéré sept des suspects et interpellé deux hommes de l’OPC – Ogunbayo Waliu, 46 ans, et Mukaila Salami, 42 ans.

Un tribunal de première instance de Yaba a par ailleurs ordonné leur renvoi en attendant la publication d’un avis juridique de la Direction des poursuites pénales.

Le frère de Frank, Peter, qui a affirmé que le défunt avait été piégé parce que l’OPC pensait qu’il avait pris leur travail, a également déclaré avoir aperçu Waliu dans les rues récemment, affirmant que les suspects avaient été libérés.

Il a également sonné l’alarme sur la disparition de la main du défunt à la morgue de l’hôpital de Lagos Mainland, où le corps a été déposé.

Réactions des autorités locales

Réagissant aux tweets sur le sujet jeudi, le chef de l’unité de réponse aux plaintes contre la police, ACP Markus Basiran, a déclaré que la police enquêterait sur l’affaire.

« Absolument très pathétique. Je viens de finir de lire toute l’histoire. Nous demanderons immédiatement au CP Lagos d’examiner la question et de découvrir quelle est la position actuelle, puis de faire le nécessaire », a-t-il tweeté.

En outre, le responsable des relations publiques de la police d’État, CSP Muyiwa Adejobi, dans un communiqué publié jeudi, a déclaré que l’unité juridique du SCIID avait été mandatée pour aller au fond du problème.

Adejobi, cependant, a insisté sur le fait que, depuis que l’affaire avait été portée devant les tribunaux, la police ne pouvait être tenue pour responsable de la prétendue libération des suspects.

« La commande ne jouera en aucun cas avec une infraction aussi capitale et délicate. Le commandement a également avisé la morgue de répondre à l’allégation de mutilation du cadavre après l’autopsie.

“Le commissaire de police a ordonné au CO légal du commandement de se renseigner sur la prétendue libération des accusés de la détention provisoire, mais le commandement n’était pas au courant de leur libération et nous ne leur avons pas accordé de caution administrative de notre côté”, a-t-il ajouté. .

De surcroît, le frère de Frank annonce que leur père, âgé de 65 ans, était mort après avoir vu comment son fils avait été torturé à mort.

Il a dit : «Les gens lui ont caché la nouvelle parce qu’il était malade quand cela s’est produit. Quand les gens pensaient qu’il allait bien et qu’ils ne pouvaient pas simplement enterrer son fils sans l’en informer, ils lui ont annoncé la nouvelle. Ils lui ont également diffusé la vidéo de la torture. Il s’est juste levé, est tombé et est mort. Frank était le seul diplômé de la famille. Le père sera enterré samedi ».

Un extrait de la vidéo en question

Peter ajoute que la morgue n’avait pas contacté la famille au sujet de la main manquante

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Rip
Rip
March 27, 2021 5:09 am

Le negre, un loup pour ses pairs. Pour une histoire de batterie volee…Pendant que d’autres leur volent tout et meme leur liberte, Ils s’acharnent tel des hyenes sur le plus “faible”. A quand la fin de toutes ces tragedies africaines ou des individus se souillent du sang de leur pairs? Quelle horreur

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022