25 C
Canada
Monday, March 4, 2024
Accueil PAYS Afrique Prix Marc-Vivien Foé 2021 : 11 joueurs pour un seul trophée

Prix Marc-Vivien Foé 2021 : 11 joueurs pour un seul trophée

Ils sont onze (11) joueurs, candidats pour le Prix Marc-Vivien Foé de cette année. Cette distinction récompensant le meilleur africain de Ligue 1 est décernée par RFI et France 24.

Les noms des prétendants sont rendus publics ce mardi 6 avril 2021. Il s’agit du Marocain Nayef Aguerd du Stade rennais, de l’Algérien Farid Boulaya du Metz, de l’Alégérien Andy Delort de Montpellier Hérault Sport club, du Sénégalais Boulaye Dia du Stade rennais, de l’Ivoirien Seko Fofana du Racing club de Lens, du Sénégalais Idrissa Gana Gueye du Paris Saint-Germain (PSG), du Zimbabwéen Tino Kadewere de l’Olympique lyonnais (OL), du Congolais Gaël Kakuta du Racing club de Lens, de l’Algérien Alexandre Oukidja du FC Metz, du Mozambicain Reinildo Mandawa du Losc Lille et du Camerounais Karl Toko-Ekambi de l’OL (ex-vainqueur de ce prix).

Les membres du jury composé de journalistes vont choisir le trio et leurs noms seront publiés le 29 avril prochain avant que le meilleur ne soit désigné après.

Voici le palmarès du Prix Marc-Vivien Foé

2009 : Marouane Chamakh (Maroc)

2010 : Gervinho (Côte d’Ivoire)

2011 : Gervinho (Côte d’Ivoire)

2012 : Younès Belhanda (Maroc)

2013 : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)

2014 : Vincent Enyeama (Nigeria)

2015 : André Ayew (Ghana)

2016 : Sofiane Boufal (Maroc)

2017 : Jean Michaël Seri (Côte d’Ivoire)

2018 : Karl Toko-Ekambi (Cameroun)

2019 : Nicolas Pépé (Côte d’Ivoire)

2020 : Victor Osimhen (Nigeria)

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.