25 C
Canada
Saturday, March 2, 2024
Accueil CHRONIQUES Sport Togo-D1 : Gabriel Améyi et son club retrouvent le sourire

Togo-D1 : Gabriel Améyi et son club retrouvent le sourire

Le club incarné par l’ancien président du Comité exécutif de la Fédération togolaise de football (FTF) a gagné son premier match en ce début de championnat d’élite, créant ainsi une nouvelle ambiance dans le vestiaire.

Les Messagers de Fiokpo ont emporté les trois points de la victoire lors de la troisième journée de D1 après deux contre-performances successives, soldées toutes par de défaites. C’est contre l’Entente II de Lomé que la bonne nouvelle est arrivée sur la plus petite des marques.

Une victoire précieuse qui, semble-t-il, arrive au bon moment. « Nous étions dans le dur et il n’était pas question que nous puissions encore rater cette journée », s’enthousiasme Gabriel Améyi, le président de Maranatha de Fiokpo, dans des propos rapportés par foot.tg.

« C’est un bon début pour notre club Maranatha. Je dirai que nous avons bien préparé cette victoire puisque notre cas était devenu un peu dangereux. Il a donc fallu essayer de passer cette étape », ajoute l’ancien patron du football togolais.

L’ancien député du parti au pouvoir ajoute que l’issue heureuse de la contre l’Entente II de Lomé constitue « un nouveau départ », espérant que la nouvelle dynamique ainsi créée permettra de mieux aborder les prochaines journées.

« Ça vient donc de prendre et j’espère que les prochaines journées, on va bien se préparer pour faire partie des meilleurs », prie-t-il. « … faire partie des meilleurs » comme il le souhaite à la fin de la saison 2020-2021 ne sera pas une équation facile à résoudre.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.