25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil Others Togo-J-Global capital international dément l’arrestation de son directeur

Togo-J-Global capital international dément l’arrestation de son directeur

Les informations ont circulé faisant croire que John Dogbébi, le patron de J-Global capital international S.A.U. a été arrêté et placé en détention. L’intéressé dément ce qu’il appelle à mots voilés des allégations mensongères.

« John Dogbevi est dans de beaux de draps, Le Président Directeur général de J-Global Capital International S.A.U est arrêté mercredi 26 mai 2021, et gardé à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) », écrit par exemple un confrère, ajoutant que c’est « suite aux multiples plaintes des adhérents de J-Global Capital International SA ».

Le directeur général de la boîte contre-attaque à travers un communiqué. « Des articles publiés ce 27 mai sur des médias en ligne font mention de l’arrestation du PDG de la J-GLOBAL CAPITAL INTERNATIONAL SA et son placement en garde à vue depuis le 26 mai 2021. Cette information est fausse et sans fondement. Et les auteurs n’ont que pour intention de semer de la panique auprès de nos partenaires et d’entacher l’image de la société », écrit la Direction.

Cette dernière « invite la presse et les médias en ligne à bien faire leur travail et de ne pas affoler la population ». « Il est vraiment inutile de diffamer le PDG de J-GLOBAL Capital International qui a la ferme volonté de payer ses partenaires », rassure-t-elle.

J-Global capital international est une société opérant dans l’économie numérique dans les secteurs de la banque, de l’assurance et des finances, précise elle-même. Elle fait partie des entreprises sommées par le ministère de l’Economie et des finances de cesser leurs activités parce qu’elles « exercent en toute illégalité et ne sont pas autorités à collecter des fonds auprès du public contre des titres de capital ou de placement ».

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.