25 C
Canada
Sunday, April 14, 2024
Accueil ACTUALITES Afrique-Covid-19 : L’OMS inquiet de la 3ème vague de propagation

Afrique-Covid-19 : L’OMS inquiet de la 3ème vague de propagation

Jeudi, le bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique a manifesté son inquiétude face à la vitesse de propagation de la troisième vague du Coronavirus observé sur le continent africain début mai.

Abordant le sujet lors d’une conférence virtuelle, Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, a laissé entendre que cette 3ème vague menace d’être la pire à ce jour en Afrique.

Selon l’organisation, la faible observation des mesures de santé publique, l’interaction sociale importante ainsi que la propagation de variants ont contribué à la flambée des cas avec des maladies graves au cours de cette nouvelle vague de contamination.

A titre d’exemple, il a été révélé que 77% et 97% des cas diagnostiqués respectivement en République démocratique du Congo (RDC) et en Ouganda sont liés au variant Delta (indien). Un variant signalé à ce jour dans 14 pays africains.

A en croire l’OMS, « la recrudescence du Covid-19 en Afrique survient alors que la pénurie de vaccins persiste sur le continent où seul “un peu plus de 1% de la population africaine a été complètement vacciné ». Dr Matshidiso Moeti fait donc appel à la « solidarité internationale ».

Notons qu’à la date du vendredi 25 juin 2021, l’Afrique est 5.314.808 cas positifs au total, 535.803 cas actifs, 4.639.366 guéris et 139.639 selon BBC.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.