25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Société Togo-Journée de l’arbre : les journalistes ont respecté la tradition grâce à...

Togo-Journée de l’arbre : les journalistes ont respecté la tradition grâce à l’UPF

Le bureau exécutif de la branche togolaise de l’Union internationale de la presse francophone (UPF-Togo) a mobilisé des journalistes autour de la journée nationale de l’arbre de ce 1er juin 2021.

C’est la deuxième fois que l’UPF-Togo marque l’évènement. La première date d’il y a trois ans. Pour l’édition de cette année, les hommes des médias ont mis en terre 300 plants de maoguen aux abords des rails d’Adewi en face de la mairie de Bè-Ouest jusqu’à la Maison de la presse dans la commune du Golfe 3. Le tout en présence du ministre de la Communication et des Médias.

« Une telle initiative ne peut qu’être saluée dans la mesure où elle concorde avec l’engagement de l’Etat togolais qui est de faire désormais du Togo, un pays forestier. Cette démarche de planter un arbre sauvegarde l’environnement et la vie. S’il n’y a pas d’arbre, il n’y a pas d’oxygène et s’il n’y a pas d’oxygène, nous ne vivons pas. Planter un arbre, un acte de vie », relève Professeur Ayewouadan Akodah.

Kamal Adjayi, le maire de ce ressort territorial, renchérit : « C’est un plaisir pour nous de savoir que les journalistes ne sont pas que des beaux parleurs. Ils viennent aussi lutter contre la dégradation de l’environnement et faire surtout cet acte noble qui est de planter un arbre pour préserver l’environnement ».

Les plans mis en terre seront suivis par le service technique de la marie et de la Brigade de veille environnementale, assure-t-on, au grand bonheur de Loïc Lawson, le président de l’UPF-Togo.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.