25 C
Canada
Sunday, October 17, 2021
Accueil ACTUALITES Togo- Interview/Marius Bagny : « Dorénavant, il y aura un œil plus...

Togo- Interview/Marius Bagny : « Dorénavant, il y aura un œil plus regardant sur les activités et prestations des ingénieurs dans le pays »

En juillet dernier, le gouvernement a pris un décret définissant les génies devant composer le tableau de l’Ordre Nation des Ingénieurs du Togo (ONIT). Dans une interview accordée au confrère Agridigital, Marius Bagny, Premier Vice-Président en charge du Secrétariat Général de l’ONIT se prononce sur cette décision prise par l’Exécutif. « Une personne qui exerce au Togo sans être inscrite au tableau de l’ordre est en infraction et s’expose à des poursuites et aux sanctions prévues par le code pénal », a-t-il déclaré. Bonne lecture.

Avec ce décret qu’est ce qui va changer ?

Marius Bagny : Avec l’adoption du décret définissant la liste des génies composant l’ordre national des ingénieurs du Togo, conformément à l’article 17 de la loi n° 2020-004 du 20 mars 2020, portant réglementation de l’exercice de la profession d’ingénieur au Togo, nous rentrons effectivement dans l’application de cette loi.

Ce qui va changer, c’est que tous les ingénieurs issus des vingt (20) génies listés dans ce décret, qu’ils soient du secteur public ou du privé, ont maintenant l’obligation de s’inscrire au tableau de l’ordre pour pouvoir exercer leur profession en toute quiétude au Togo. Dorénavant, il y aura un œil plus regardant sur les activités et prestations des ingénieurs issus de ces génies, afin de s’assurer qu’il exerce selon les normes qui régissent la profession.

Quelles peuvent être les démarches nécessaires à faire par les génies vis à vis de l’ordre ?

Marius Bagny : Tous les détenteurs d’un diplôme d’ingénieur ou équivalent de niveau bac+5 au moins, dans l’un de ces génies doivent faire une demande d’inscription au tableau de l’ordre, s’ils ne l’ont pas encore fait.

Comme vous le savez, nous avions lancé par anticipation des vagues de dépôt des dossiers d’inscription à l’ordre depuis l’année dernière. A présent que la liste complète des génies de l’ordre est connue, nous ouvrons une nouvelle vague d’inscription pour le compte de cette année. Concernant les démarches pour l’inscription au tableau de l’Ordre, il suffit de s’adresser au secrétariat de l’ordre au +228 91 71 76 76  ou [email protected], pour avoir tous les détails. Les principales pièces à fournir sont : le certificat de nationalité, le diplôme d’ingénieur, le casier judiciaire et la preuve de paiement des frais d’étude de dossier.

A quoi les populations doivent s’attendre?

Marius Bagny : Comme l’a précisé le gouvernement, “l’adoption de ce décret vise à garantir à la population la sécurité dans l’identification des ingénieurs régulièrement inscrits auxquels elle peut faire appel”. Il est donc clair que pour contracter désormais avec un ingénieur ou faire appel à ses services, les institutions, les organisations, les entreprises et la population peuvent consulter l’ordre pour s’assurer de son inscription au tableau de l’ordre. Ce faisant, ils ont une meilleure garantie pour la réalisation des prestations dans le respect des règles de l’art. Ils ont également par ce fait, une voie de recours, au cas où il y a des soucis.

L’ordre veillera à ce chaque ingénieur exerce dans le respect de l’éthique et de la déontologie de notre métier. Il faut donc s’attendre à un suivi plus rigoureux de l’activité des ingénieurs au Togo, qu’ils soient résidents ou qu’ils viennent de l’extérieur pour prester au Togo. Il faut souligner que la loi n° 2020-004 du 20/03/2020, comporte des dispositions qui sanctionnent l’exercice illégal de la profession.

Une personne qui exerce au Togo sans être inscrite au tableau de l’ordre est en infraction et s’expose à des poursuites et aux sanctions prévues par le code pénal. De même toute personne physique ou morale qui emploie ou requiert les services d’un ingénieur non-inscrit au tableau de l’Ordre, est en infraction et s’expose aux sanctions prévues par le code pénal.

 La liste est-elle toujours ouverte ?

Marius Bagny : Oui. Comme dit précédemment, et pour le compte de cette année, la liste de demande d’inscription reste ouverte, jusqu’au 30 octobre 2021, afin de nous permettre d’organiser la première assemblée générale de l’ordre, avant la fin de l’année 2021 si tout va bien.

Que gagne un ingénieur en s’inscrivant au tableau de l’ordre ?

Marius Bagny : Il y a de nombreux avantages à être membre de l’Ordre des ingénieurs. Je vais vous en citer trois seulement : d’abord le code de déontologie des ingénieurs, qui sert à encadrer la profession des ingénieurs et leurs rapports avec le public, mais qui permet aussi de protéger les ingénieurs eux-mêmes. Être membre de l’Ordre garantit donc de faire partie d’un système propre aux ingénieurs, qui tient compte de leurs priorités de manière spécifique.

Ensuite, les entreprises auront désormais tendance à prioriser un ingénieur inscrit à l’Ordre lorsqu’elles embauchent ; il en sera de même pour la population lorsqu’elle voudra faire appel aux services d’un ingénieur. C’est d’ailleurs déjà le cas. Pour les clients, l’inscription de l’ingénieur à l’Ordre, est un meilleur gage de professionnalisme et de compétence. Plusieurs offres d’emplois ou avis de recrutement passent désormais en priorité à l’ordre, ce qui est un avantage pour les ingénieurs inscrits qui y auront accès de manière privilégiée.

Enfin, être inscrit à l’ordre c’est faire partie d’un grand réseau de l’ingénierie qui ne se limite pas seulement au Togo, mais s’étend également à la sous-région et au monde entier. L’ONIT est déjà présent sur les plateformes de la fédération mondiale des organisations d’ingénieurs (WFEO), ainsi que de ses branches ouest-africaine et francophone. Il ne nous reste plus qu’à formaliser notre adhésion à ces fédérations, dès la mise en place du tableau de l’ordre.

Quels sont vos moyens pour défendre les intérêts de ses membres ?

Marius Bagny : La loi confère une mission et des prérogatives à l’ordre. Cette loi par certaines de ses dispositions protège donc l’ingénieur dans l’exercice de son métier avec quiétude au Togo. Le code d’éthique et de déontologie permet de protéger l’ingénieur dans l’exercice de son métier. Les diverses instances et mécanismes qui seront mis en place par l’ordre, veilleront à coup sûr à la défense des intérêts des membres.

Être membre d’un ordre, suppose aussi des droits et devoirs

Marius Bagny : Absolument. D’abord il y a le code d’éthique qui doit être pris par décret en conseil des ministres, ensuite le règlement intérieur qui sera adopté par l’assemblée générale de l’Ordre, qui permettent de définir les droits et devoirs de l’ingénieur au sein de l’ordre et de la société.

Conformément à la loi sur la profession d’ingénieur au Togo, il sera mis en place un conseil de discipline qui veillera à ce que les ingénieurs exercent correctement leur profession et assument leurs devoirs de professionnels.

Le conseil national de direction de l’Ordre, quant à lui veillera à ce que les droits des ingénieurs membre de l’ONIT soient respectés et défendus partout où besoin sera. Ce qui est tout à fait normal et légitime.

Ce décret innove par la prise en compte du génie agricole et sanitaire

Marius Bagny : Comme vous le savez, le plaidoyer pour l’encadrement de la profession d’ingénieur au Togo, a connu un coup d’accélérateur grâce à la forte implication de l’Association des professionnels diplômés de l’ENSI (APD-ENSI), qui en a été le moteur.

Au départ, nous avons pu, très rapidement, regrouper avec nous, nos confrères issus des autres écoles pour impulser le processus. A cette étape, certains génies comme l’agronomie n’avaient pas été pris en compte, principalement à cause de leur spécificité touchant aux sciences de la vie et de la terre. Mais, dans l’esprit du projet de loi que le gouvernement a adopté le 5 décembre 2019 et transmis à l’Assemblée nationale, le génie agronomique devait être pris en compte dans l’ONIT.

La loi n° 2020-004 du 20 mars 2020, a prévu en son article 17 que la liste des génies sera établie par décret en conseil des ministres ; ce qui vient d’être fait le 7 juillet 2021. En plus du génie agronomique, le Gouvernement a été étendu le champ de couverture de l’Ordre des ingénieurs, aux génies sanitaire, environnement et militaire.

Nous disons que c’est bien, parce que nous avons désormais au Togo, une famille plus grande, d’ingénieurs, au sein de laquelle nous allons tous œuvrer dans la cohésion, la solidarité et la discipline, pour le développement harmonieux de notre cher pays.

D’autres décrets sont attendus pour le bon fonctionnement de l’Ordre et nous gardons l’espoir que tout se passe bien.

Source: Agridigital

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022