25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Sport Togo-Coupes continentales : Des coaches d’ASKO et ASCK disqualifiés

Togo-Coupes continentales : Des coaches d’ASKO et ASCK disqualifiés

Des entraîneurs de l’Association sportive de la Kozah (ASKO) et de l’Association sportives des chauffeurs de la Kozah (ASCK), deux clubs togolais qualifiés pour les Coupes continentales, sont interdis de s’associer sur le banc de touche. Raison, ils n’ont pas le diplôme requis.

Le coach Jean-Paul Yaovi Abalo Dosseh, manager général des Kondonas, et Jonas Kokou Komla, le coach principal des chauffeurs de la Kozah, n’ont pas la qualification idoine pour s’asseoir sur le banc lors des matches de la Ligue des champions pour le premier et la Coupe CAF (Confédération africaine de football) pour le second.

« Considérant que les exigences pour les entraîneurs assistants ont été récemment introduites cette saison dans les compétitions interclubs de la CAF, il a été décidé d’accepter les entraîneurs assistants avec les Licences CAF « C » et les entraîneurs assistants avec les licences « A » des confédérations sœurs », précise l’instance continentale dans une correspondance adressé ce lundi 6 septembre 2021 à Chris Dackey, le Secrétaire général de la Fédération togolaise de football (FTF).

Le champion en titre du Togo, pour le match aller du premier tour de la Ligue africaine des champions, ira jouer le LRPC Oiles du Liberia alors que son vice recevra l’ASAC Concorde de la Mauritanie au premier tour de la Coupe CAF.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.