25 C
Canada
Thursday, February 29, 2024
Accueil ACTUALITES FESPACO 2021 : Le Togo décroche le prix du meilleur film d’animation

FESPACO 2021 : Le Togo décroche le prix du meilleur film d’animation

Le rideau est tombé samedi sur la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Le Togo a remporté le premier prix dans la catégorie Film d’animation.

Longtemps repoussée en raison de la pandémie du coronavirus, la grande fête du cinéma africain, édition 2021, s’est tenue du 16 au 23 octobre, dans la capitale burkinabè.

Le film « Akplokplobito » du Togolais Ingrid Agbo remporte le premier prix du « court métrage animation. » Un prix qui vient s’ajouter à une liste déjà longue de distinction à l’international pour ce film.

A noter que d’autres films ont également représenté le Togo à cette édition du FESPACO.

4 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
4 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
La-bas Lomé
La-bas Lomé
October 24, 2021 8:49 am

La realisatrice ne peut-elle pas donner un nom plus “sexy” à son film pour qu’il puisse avoir plus de visibilité à l’international??? Je dis ça, je ne dis rien!!!

Danhomey
Danhomey
October 24, 2021 4:32 pm
Reply to  La-bas Lomé

Oui j’ai pensé à cela. Moi je ne dirai pas plus sexy mais pour faciliter la prononciation, on pourrait seulement dire :”ABITO” Sans rancune et félicitations à notre sœur. Fier de toi Dagan Igrind Agbo.

La-bas Lomé
La-bas Lomé
October 24, 2021 9:17 pm
Reply to  Danhomey

Oui, vous avez vu que j’ai mis sexy entre guillemets ? C’est ce que je voulais dire. Pour avoir plus de succès sur le plan marketing!

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.