25 C
Canada
Friday, May 20, 2022
Accueil ACTUALITES Transition Malienne : Nouvelles sanctions de la CEDEAO et l'UEMOA

Transition Malienne : Nouvelles sanctions de la CEDEAO et l’UEMOA

À l’issue du double sommet des États membres de l’UEMOA et de la CEDEAO qui a eu lieu ce dimanche 9 janvier 2022 à Accra au Ghana, plusieurs sanctions ont été adoptées à l’encontre de la junte Malienne.

La rencontre d’aujourd’hui s’est déroulée en l’absence de deux chefs d’État qui ne manquent pas souvent ce genre de réunions. Ce sont le leader Togolais Faure Gnassingbé et Mahamadu Buhari du Nigéria qui étaient représentés.

Les sanctions de ce dimanche dites « très dures » ont été imposées en raison du non-respect par l’armée au pouvoir au Mali de l’échéance de février pour organiser des élections et ramener les civils au pouvoir.

Parmi les sanctions, on note la fermeture des frontières des pays membres de la Cédéao avec le Mali; le gel des actifs maliens au sein de la Banque Centrale des États d’Afrique de l’Ouest; la coupure des aides financières; le rappel des ambassadeurs des pays membres au Mali, ou encore la suspension des transactions sauf pour les produits de première nécessité et pharmaceutiques.

L’organe ouest-africain indique cependant que “ ces sanctions seront appliquées immédiatement. Elles seront progressivement levées uniquement après l’obtention d’un chronogramme satisfaisant soit finalisé”.

A quelques semaines du mois fixé pour les élections présidentielles et législatives, la junte dirigée par le Colonel Assimi Goïta présente un nouveau calendrier quinquennal, avant de le raccourcir à quatre ans, à travers une lettre datant du 7 janvier, envoyé au président Nana Akufo-Addo.

3 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Ziglibiti
Ziglibiti
January 10, 2022 12:28 am

Rien que des rigolos réunis dans ce machin de la CEDEAO, à commencer par la momie ambulante Alassane Dramane Ouattara suivi du petit avocat ghanéen dodu Akuffo Addo .
Aucun amour-propre!
On est prêt à tout faire pour plaire aux sales français!
Pouah!

La-bas Lomé
La-bas Lomé
January 10, 2022 10:30 am
Reply to  Ziglibiti

Avocat dodu Akufo- Addo, elle est belle celle-là !!! hihihi.
Plus sérieusement, les supplétifs de la Françafrique que sont la CEDEAO et l’UEMOA, HONTE À VOUS!!! Comment voulez-vous qu’on organise des élections dans un pays qui n’est pas réunifié, un pays truffé de djihadistes??? HONTE A VOUS!!! VIVE LE MALI LIBRE. VIVE LA TRANSITIIN MALIENNE VERS UNE RÉPUBLIQUE SOLIDE!!!

Akanga
Akanga
January 10, 2022 10:32 am

En voyant les sanctions de la CEDEAO contre le MALI, on croirait que le gouvernement malien est sur le point de posséder l’arme nucléaire.
Apparemment non. La CEDEAO n’a pas assez marché sur la tête, maintenant elle court sur la tête. Pour plaire à qui ?
Comment on peut demander des élections dans cette situation ? Si on n’est pas des fous habillés ?

Au lieu que elle s’organise pour mettre fin au désordre dans le sahel et préserver les autres pays, elle n’est pas capable.

Le gouvernement malien demande de l’aide aux russes une puissance nucléaire pour remettre de l’ordre chez lui car la CEDEAO est incapable. 
Macron menace de partir. Maintenant que les russes sont là, vous ne pouvez 
pas respecter ce que vous dites vous-mêmes ?

Les élites africaines francophones doivent s’occuper sérieusement de leurs pays et en ayant des partenariats diversifiés. Pour cela, ils ont besoin de la langue anglaise qui doit avoir une meilleure place, aux côtés des langues africaines. Et je profite pour dire aux jeunes lycéens et étudiants de s’intéresser à l’anglais.
En ne faisant pas cela, ils se privent de plus de la moitié de la connaissance diffusée dans le monde.

Bonne année 2022.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022