25 C
Canada
Wednesday, November 30, 2022
Accueil ACTUALITES Le sentiment anti-français est un non sens en Afrique francophone…

Le sentiment anti-français est un non sens en Afrique francophone…

L’expression est devenue presqu’une devise. L’on parle en effet d’un sentiment anti-français qui se développerait au sein des peuples des pays francophones d’Afrique. Ce sentiment semble-t-il, signifierait une sorte de rejet de la France en tant qu’État dont l’histoire avec ces pays est jonchée de faits très critiqués et encore critiquables.

Ainsi donc ces peuples agacés et excédés par l’hégémonie française, l’implication de la France dans les choix politiques de ces pays et son rôle péccamineux dans le maintien de certains régimes non serviteurs de leurs peuples, auraient progressivement développé un tel sentiment de rejet.

Analysons froidement ces faits

La colonisation qui, rappelons-le, n’a pas été une aubaine pour les peuples d’Afrique, a permis que la France transfère sa langue, sa culture, son mode de pensées ainsi que sa perception de la vie dans l’esprit des citoyens de chaque pays colonisé. C’est un fait et sa conséquence reste qu’il existe désormais en Afrique, des citoyens noirs de peau mais plus français que les français eux-mêmes.

Autrement dit, tout ce qui meuble leur esprit est importé de France, de sorte que leur culture qui constitue le pilier essentiel définissant la vie d’un individu, a été neutralisée au profit de la culture française. L’école en tant que principal créneau par lequel, l’on alimente l’esprit des citoyens, s’enseigne non pas seulement en français mais surtout sur la base des programmes copiés pour l’essentiel de la France.

Comment serait-il alors possible que des citoyens issus d’un tel moule éducationnel où ils n’ont en réalité de référent que la France, deviennent subitement anti-français qui signifierait qu’ils scient la branche sur laquelle ils sont eux-mêmes assis de fait?

Il s’agit là d’un vrai non sens d’autant plus que même si par extraordinaire, ces peuples avaient un tel désir, ils n’auraient ni les moyens ni la vocation de l’assumer.

En revanche, le principe le mieux consubstantielllement intégré à la vie humaine reste l’aspiration à la liberté qui permet à chaque individu de s’assumer par lui-même en usant de ses facultés en tant qu’être intelligent capable de réfléchir et de trouver des solutions aux défis qui se présentent à lui dans son existence.

C’est précisément là que se situe la vraie pomme de discorde entre les peuples d’Afrique et les dirigeants français dont l’ingérence permanente dans la vie de ses anciennes colonies a quelque chose d’étouffant. Il s’en suit que ce qui est rejeté en Afrique francophone n’est pas la France mais les choix politiques des dirigeants français ainsi que leur attitude vis-à-vis des pays africains ayant une si longue histoire pas glorieuse avec ce pays. La preuve en est que les français sont heureux en Afrique tout comme les communautés africaines remplissent des quartiers en France sans souci.

L’intelligence dont j’ai fait état à l’instant, veut donc que les dirigeants français eux-mêmes se rendent compte que le fait pour eux d’avoir été auteurs de la colonisation qui a détourné l’Africain de sa vocation première, est déjà une plaie dont la cicatrisation n’est pas encore effective. Associer à cela, une propension permanente à s’ingérer dans les affaires intérieures de ces pays en rajoute forcément au mal, surtout que ces genres d’intrusions visent très rarement ou presque jamais, le bien-être des peuples qui se sentent ainsi laissés pour compte.

Mais oui, les pays les plus pauvres d’Afrique, j’allais dire du monde sont francophones, c’est une évidence, alors qu’inversement, leur potentiel à tous égards est quasi inouï.

De ce point de vue, les peuples d’Afrique francophone s’en prendraient exclusivement à leurs dirigeants s’ils n’avaient pas la preuve qu’en général, ces derniers prennent leur onction à Paris qui, à son tour, reste d’intelligence avec eux pour jouer crânement ses intérêts en Afrique.

En tout, il n’existe pas et il ne saurait exister de sentiment anti-français en Afrique francophone ; ce qui existe reste le refus catégorique de l’intrusion des dirigeants français dans la vie des pays d’Afrique. Car les citoyens sont fondés à conclure que c’est sur ces décideurs français que leurs dirigeants, parfois véreux, comptent pour se détourner lâchement de leurs responsabilités vis-à-vis de leurs peuples. Ce qui, objectivement n’est pas faux, et plusieurs cas peuvent aisément servir de preuves en la matière.

Corriger cela ne sera qu’un acte d’intelligence qui va sceller une nouvelle alliance constructive et même amoureuse entre la France et l’Afrique francophone dans son ensemble.

Luc Abaki

3 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Ayo
Ayo
February 19, 2022 10:33 am

Il faut bien comprendre les choses monsieur. Ce n est pas un sentiment anti-peuple ou prolétariat français qui existe ou de développe en Afrique Subsaharienne ou le Maghreb mais plutôt un sentiment anti-gvt ou anti-oligarchie française ou anti-classe politique ou élite politique française aussi bien de la droite que de la gauche.
Ce phénomène este très simple à expliquer: les ingérences incongrues comme la position du gvt français devant les successions tribales et dynastiques du Tchad (Deby fils ), du Congo ( Kabila fils ds le temps) et du Togo (Eyademon fils & le genocide/massacre de plus de 2500 togolais qui s en est suivi). Le comportement des présidents,ministres ou industriels français comme Sarkozy, Jean Yves le Drian, Bollore, et mêmes Chirac et Valéry Gisacard d’Estaing ds le temps envers les peuples africains.
Pourquoi supporter les coups d état au Tchad et au Togo et sanctionner le Mali et les autres pays pour manque de démocraties? Une absurdité totale

Sur le plan économique il s agit des injonctions cruelles sur les gvt africains qui conduisent à des décisions incongrues qui pénalisent fortement les peuples africains qui mijotent déjà ds une misère alarmante.
Exemple de Bollore au Togo et en Guinée qui obligent le gvt vampire, cruel, mafieux, anti/patriotique, insensible du tyran Faure Gnassingbe à compliquer lourdement le commerce au site nomme TP3 à Lome-Port et and interdîtes l importante latino des voitures “venues de France “ avec des marchandises à l’ intérieur!!!
Allez y expliquer à un africain ou à un togolais lambda qu il doit convoyer son titan, sa demi remorque ou son fourgon sur Lomé entière vide ou bien k il doit dépenser des millions à faire un conteneur et une fois arriver à Lomé il ne peut même pas vendre ses marchandises au TP3 ?

Alors que ce marché TP3 aider énormément à soulager la souffrance des jeunes chômeurs togolais issus de toutes origines ethniques ou sensibilités politiques ou religieuses?

Donc les pressions et ingérences des élites politiques et économiques et mm intellectuels Français qui conduisent à une oppression et à une misère accrue des togolais ou africain ne peut que avoir comme conséquence la haine des oligarques politiques et économiques francais mains non du prolétariat francais.

Sinon moi je ne hais ou bien personne ne hait les français quand bien même qu ils sont très pingres.
Je vous remercie.

K. Kofi FOLIKPO
February 19, 2022 1:56 pm
Reply to  Ayo

Donc les pressions et ingérences des élites politiques et économiques et mm intellectuels Français qui conduisent à une oppression et à une misère accrue des togolais ou africain ne peut que avoir comme conséquence la haine des oligarques politiques et économiques francais mains non du prolétariat francais. ” (Ayo)

Merci! Merci! et encore Merci pour cette claire Précision !
Être contre la Prédation française ne veut pas dire qu’on est contre le Peuple français (surtout le Prolétariat français) qui comprend mieux les Souffrances du Peuple Africain !!!
Si moi j’arrive aujourd’hui dans des Communes françaises comme Notre-Dame-de-Gravenchon (Normandie) , Je suis chez moi, parce que je suis en bonne Symbiose avec les Citoyens français de cette Commune !!!

K. Kofi FOLIKPO
http://www.kebo-toe.net/?page_id=2676

Akanga
Akanga
February 19, 2022 8:21 pm

Tout ce qui se conçoit bien…Encore une fois M. ABAKI est en plein dans le mille.
Il n’y a rien à rajouter normalement.
Il y a des journalistes comme Luc ABAKI, Ferdinand AYITE de l’Alternative, Fraternité, et autres etc. qui vont fouiller là où les pouvoirs ne souhaitent pas pour rendre le peuple togolais ou Africains moins bêtes. J’espère juste qu’il va se créer des agoras à l’aide de la société civile pour propager ces idées, et les faire incarner à un moment donné par la jeune génération.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022