25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Société Togo-La CNDH et la FETAPH respectent la journée nationale de l’arbre

Togo-La CNDH et la FETAPH respectent la journée nationale de l’arbre

Ce mercredi 1er juin 2022, journée nationale de l’arbre, la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) et la Fédération togolaise des associations de personnes handicapées (FETAPH) ont mis en terre des jeunes plants dans l’enceinte de cette dernière à Agoè.

Instituée depuis 1977, la journée nationale de l’arbre ou la campagne nationale de reboisement, a été observée une nouvelle fois cette année, ce 1er juin 2022. Une occasion pour les deux institutions d’organiser une opération de mise en terre de plants (gaïac senegalens) en concertation avec le ministère de l’Environnement et des Ressources forestières.

« Le développement humain durable requiert que toutes les forces endogènes comme exogènes soient canalisées dans la réflexion et la production orientées vers le mieux-être de tous », indique Yaovi Sronvie, le président de la CNDH.

Enyonam Azakpo Akakpo-Numado, le président du conseil d’administration de la FETAPH, de son côté, déclare quand que cette opération « une reconnaissance envers les personnes handicapées qui sont acteurs à part entière de développement humain durable », promettant s’employer pour l’entretien de ces dizaines de plans mis en terre.

Cette cérémonie symbolique de reboisement vise, selon les organisateurs, à contribuer à lutter contre la déforestation et le changement climatique, autrement de promouvoir un environnement sain.

Avant d’aller au siège de la FETAPH, une délégation de la Commission nationale des droits de l’homme, conduite par son actuel président, a, le même jour, participé à une campagne de reboisement organisée par le gouvernement au centre d’enfouissement technique d’Aképé dans la commune Avé II.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] iciLome […]

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.