25 C
Canada
Saturday, December 3, 2022
Accueil ACTUALITES Togo- Sport : Kossi Akpovy lance «l'opération sauver les Éperviers»

Togo- Sport : Kossi Akpovy lance «l’opération sauver les Éperviers»

«Je lance l’opération sauver l’Épervier» dit le Colonel Guy Kossi Akpovy, président de la fédération togolaise de football après les deux sorties des Éperviers dans le cadre des éliminatoires de la Can 2023 en Côte d’Ivoire. Après deux matches disputés dans les qualifications de la Can 2023 en Côte d’Ivoire, les Éperviers occupent le dernier rang du groupe B derrière le Burkina-faso, le Cap-Vert et l’Eswatini.

Une entame difficile pour l’équipe nationale du Togo avec déjà un match nul inattendu de 2 buts partout face aux Boucliers du Roi de Eswatini au Stade de Kégué à Lomé le 03 juin 2022 puis une défaite de 0 but contre 2 devant le Cap-Vert à Marrakech au Maroc le 07 juin dernier pour le compte de la 2ème journée des éliminatoires. Au moment de faire le bilan après ces deux premières journées des qualifications, les Étalons du Burkina-faso sont premiers avec 6 points suivis du Cap-Vert 2ème avec 3 points. On retrouve en 3ème position Eswatini 1 point puis le Togo dernier du groupe avec 1 point aussi. Au sortir de ces deux premières journées, il est clair que les Éperviers n’ont plus droit à l’erreur pour les 04 matches à venir et surtout la double confrontation de Septembre prochain entre le Togo et le Burkina-faso. Pour comprendre la suite à donner à ces éliminatoires, le journal l’Intelligent a interviewé le colonel Guy Kossi Akpovy président de la fédération togolaise de football.

Quel est le bilan que vous faites après les deux premières sorties des Éperviers dans les éliminatoires de la Can 2023 en Côte d’Ivoire marquées par un match nul et une défaite ?

Guy Kossi Akpovy : Je voudrais avant toute chose saluer la mobilisation du public sportif, des différents groupes de supporters et leur dire que nous comprenons parfaitement leur déception et frustration ; je voudrais dire que nous avons commencé ces Éliminatoires avec beaucoup de détermination mais les résultats n’ont pas été ce que nous attendions. Sur le premier match à Lomé au stade de Kégué contre l’Eswatini, on a manqué de concentration et de confiance en fin de match et contre le Cap-Vert, je n’ai pas reconnu les joueurs, je n’ai pas de mots pour expliquer ce qui s’est passé contre le Cap-Vert à Marrakech au Maroc. On va s’asseoir pour corriger ce qu’il y a à corriger avant les matchs à venir. On a fait un mauvais départ mais il ne faudra pas tout jeter, il y a de l’espoir pour l’avenir.

Quelle est la suite à donner à ces éliminatoires puisque l’objectif du Togo est de se qualifier pour la Can 2023 en Côte d’Ivoire?

L’espoir est encore permis ; nous devons rester unis pour la suite et gagner les quatre Matchs qui restent dans le cadre de ces éliminatoires. Avec 1 point après deux matchs, nous n’avons plus presque droit à l’erreur donc la fédération, le Staff technique, les joueurs et le public sportif doivent être ensemble pour gagner les quatre Matchs à venir. Ça ne sera pas facile mais je sais qu’on peut le faire avec le travail et la mise en commun de toutes les énergies positives.

Avez-vous l’impression que le staff technique fait bien son travail, les joueurs mouillent-ils le maillot ou bien Y-a-t-il des choses à reprocher à ces deux entités ?

 On ne peut pas dire que les Staff technique ne fait pas son travail. Sincèrement par rapport à ce que j’ai vu, le sélectionneur fait ce qu’il faut pour assurer la reconstruction, pour mettre en place une équipe compétitive ; il y a une parfaite collaboration entre le staff technique et la fédération togolaise de football. Depuis le regroupement de mars dernier lors du stage d’antalya en Turquie, on a constaté que de nouveaux joueurs ont intégré le nid des Éperviers et qui apportent une plus value à l’équipe ; c’est vrai qu’il y a encore du travail à faire et a besoin de se renforcer. On doit alors continuer par travailler dur et demander aux supporters de rester mobilisés pour gagner les prochains matchs.

Qu’est ce qu’il y a lieu de faire concrètement avant septembre puisqu’il y a deux matchs déjà décisifs contre le Burkina-faso en ce mois.

Je voudrais d’abord remercier madame le ministre des sports et des loisirs qui a pris toutes les dispositions pour que les Éperviers soient dans les meilleures conditions ; je salue aussi la parfaite collaboration entre le ministère et la fédération togolaise de football, cela reste un paramètre fort pour la suite à venir. Nous allons avec le ministère mettre tous les moyens à disposition pour montrer un meilleur visage en septembre prochain déjà contre le Burkina-faso ; aucun détail ne sera négligé parce que le mois de septembre va déterminer notre qualification ou non pour la Can en Côte d’Ivoire, donc nous savons parfaitement quoi faire pour remettre la sélection nationale sur la bonne voie dans ces éliminatoires.

Autres choses à dire monsieur le Président ?

 Je lance «l’opération sauver l’Epervier « faisant allusion à la mobilisation de tous les acteurs à tous les niveaux derrière les éperviers pour rendre effective la qualification à la Can 2023 en Côte d’Ivoire. Si l’équipe nationale doit réussir, c’est une affaire de tous les togolais ; lorsque les Éperviers ont match, ça devient une affaire nationale voilà pourquoi je lance cet appel à tout le monde pour une mobilisation totale dans tout le Togo, il y a encore de l’espoir et nous allons surfer là dessus. @

Propos recueillis par Franck Nunyama

Source: L’Intelligence

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
grigrors
grigrors
June 18, 2022 12:21 pm

En quoi consiste l’opération sauver l’épervier?

Kossi
Kossi
June 18, 2022 12:49 pm

Envoyé le soldat pour aider.vous être de la maison , maison partout. Allez y. Homme kil fo à la place kil fo. Retour o caserne.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022