25 C
Canada
Monday, December 5, 2022
Accueil ACTUALITES Du gaz africain au secours de l’Europe

Du gaz africain au secours de l’Europe

L’invasion de l’Ukraine par la Russie a, entre plusieurs autres conséquences, mis à nu la dépendance de l’Union européenne à l’égard du gaz russe. Face aux menaces russes de suspension de livraison de son gaz, l’Europe se tourne vers ses vassaux éternels, les Etats africains.

Avec la crise Russo-ukrainienne, on assiste à un ballet de délégation européenne sur le continent. Officiellement, il est dit que certains pays voudraient resserrer les liens historiques, économiques et culturels avec les Etats africains. Toutefois, il faut être dupe et parfaitement aveugle pour ne pas comprendre que c’est le principal problème actuel des pays européens qui conduit leur Chef d’Etat à effectuer ces périples. Et ce problème n’est autre que la peur de voir la Russie faire à leur endroit un chantage sur son gaz.

Et il faut croire que ces démarches portent leur fruit. Ce 28 Juillet 2022, les ministres de l’Energie algérien, nigérien et nigérian ont signé un mémorandum d’entente de concrétisation du projet de gazoduc transsaharien (le TSGP) qui permettra d’acheminer du gaz nigérian vers l’Europe, selon l’agence officielle Algérie Presse Service (APS). Le TSGP devrait transporter à terme des milliards de mètres cubes de gaz nigérian vers l’Algérie en passant par le Niger. L’Algérie pourra ensuite envoyer vers les pays de l’Union européenne du gaz nigérian via le Transmed, qui relie le pays à l’Italie en passant par la Tunisie, et du gaz naturel liquéfié (GNL) transporté par des méthaniers.

Lors de la troisième réunion ministérielle tripartite Algérie-Niger-Nigeria, jeudi à Alger, le ministre algérien de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, et ses homologues du Nigeria, Timipre Sylva, et du Niger, Mahamane Sani Mahamadou, ont signé le mémorandum d’entente après avoir discuté des aspects du projet, notamment son état d’avancement, selon l’APS. Pour l’instant, aucune indication n’a été donnée sur sa date d’achèvement.

Il faut dire que ce projet lancé en 2009 et estimé à un coût de 10 milliards de dollars, est remis à l’ordre du jour avec cette nécessité urgente de l’Europe de se défaire de la dépendance à l’égard de la Russie. Ce gazoduc tiendra une longueur de 1 037 km au Nigéria, 841 km au Niger et 2 310 km en Algérie. Il ne reste qu’à espérer que les populations africaines bénéficient des retombées financières réelles de ce partenariat énergétique.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022