25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil PAYS RDC RDC- Vers le rapatriement de la dépouille de Mobutu ?

RDC- Vers le rapatriement de la dépouille de Mobutu ?

La dépouille de Mobutu Sese Seko, ancien président de la RDC, décédé et enterré au Maroc en 1997, pourrait être rapatriée dans son pays natal.

Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga, en abrégé Mobutu Sese Seko, né Joseph-Désiré Mobutu le 14 octobre 1930 à Lisala (Congo belge) a dirigé la République démocratique du Congo (RDC) de 1965 à 1997.

Il a quitté le pouvoir sous la pression des rebelles. Et a trouvé refuge d’abord à Lomé avant de débarquer au royaume chérifien où il est finalement mort le 7 septembre à Rabat. Et y a été inhumé.

En RDC, certaines personnes souhaitent que ses restes soient rapatriés dans son pays natal. Et une visite très médiatisée de Denise Nyakeru Tshisekedi, la première dame, au Maroc s’inscrirait dans cette logique, à en croire le journal congolais « Le Soft International ».

« La visite à Rabat de la première dame Denise Nyakeru Tshisekedi, le dépôt, samedi 15 octobre, d’une gerbe de fleurs sur la tombe de Mobutu Sese Seko, la rencontre médiatisée avec la veuve du maréchal Mama Bobi Ladawa, à son domicile, apparaissent comme autant de signes précurseurs, selon le journal. Une rencontre préparée dans les moindres détails par des diplomates, précise le Soft International qui ajoute : « Les Mobutu attendaient un signal » », rapporte un confrère.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.