25 C
Canada
Friday, April 12, 2024
Accueil ACTUALITES Le pouvoir tchadien révèle une tentative de coup d'Etat déjouée

Le pouvoir tchadien révèle une tentative de coup d’Etat déjouée


Le gouvernement tchadien a annoncé jeudi qu’il avait déjoué une “tentative de déstabilisation” menée par des officiers de l’armée et un éminent militant des droits de l’homme.

Selon un communiqué du gouvernement, un groupe de 11 officiers, dirigé par Baradine Berdei Targuio, président de l’Organisation tchadienne des droits de l’homme, était à l’origine de l’attentat.

Les services de sécurité auraient arrêté les responsables quelque temps après le 8 décembre, ajoute le communiqué.

Dans la foulée, une enquête avait été ouverte pour “violation de l’ordre constitutionnel, association de malfaiteurs, détention illégale d’arme à feu et complicité… L’enquête suit son cours et le gouvernement entend tout faire pour faire la lumière sur cette affaire et déterminer les responsabilités », a déclaré le ministre des Communications et porte-parole du gouvernement, Aziz Mahamat Saleh.

Le suspect Baradine Berdei Targuio a été condamné en février 2021 à trois ans de prison pour atteinte à l’ordre constitutionnel pour avoir écrit que le chef de l’Etat tchadien de l’époque, le général Idriss Deby Itno, était gravement malade.

Le général Mahamat Idriss Deby Itno, 38 ans, a pris le pouvoir lorsque son père, Idriss Deby Itno, qui avait dirigé l’État du Sahel pendant 30 ans, décédé lors d’une opération contre les rebelles en avril 2021.

Des manifestations “illégales” ont eu lieu le 20 octobre pour marquer la date à laquelle la junte militaire avait initialement promis de céder le pouvoir dans un délai aujourd’hui prolongé de deux ans.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.