25 C
Canada
Saturday, April 20, 2024
Accueil ACTUALITES Sénégal – Manifestation à Dakar pour la libération de Pape Alé Niang

Sénégal – Manifestation à Dakar pour la libération de Pape Alé Niang

Une centaine de personnes se sont rassemblées mercredi à Dakar pour réclamer la libération du journaliste Pape Alé Niang, renvoyé en prison depuis deux semaines pour des “informations de nature à nuire à la défense nationale” et depuis lors en grève de la faim.

Patron du site d’informations Dakar Matin, M. Niang avait été renvoyé en prison le 20 décembre après avoir été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire le 14 décembre. Le journaliste observe une nouvelle grève de la faim depuis son renvoi en prison, d’où il a été transféré pour un hôpital à Dakar le 25 décembre.

Libérez Pape Alé (Niang)“, ont scandé mercredi les manifestants au siège de la Maison de la presse à l’initiative de la Coordination des associations de presse (CAP), une confédération syndicale. “Nous réclamons la libération immédiate de Pape Alé Niang, maintenu en détention au péril de sa vie“, a déclaré Momar Diongue, un des intervenants, en présence d’hommes de médias, de responsables de la société civile et de l’opposition.

Le député d’opposition et activiste Guy Marius Sagna a affirmé que “le combat” pour la libération du journaliste est celui de “tous les citoyens sénégalais” parce que “c’est la liberté qui est en danger au Sénégal”.

Pape Alé Niang “ne doit pas être la cible d’une stratégie visant à étouffer la liberté de la presse au Sénégal”, a déclaré Sadibou Marong, responsable de Reporters sans frontières (RSF) en Afrique de l’Ouest, présent à la manifestation.

Pape Alé Niang est “extrêmement éprouvé” par sa grève de la faim. “Je prie pour que l’irréparable ne se produise”, a affirmé lundi un de ses avocats, Moussa Sarr.

Dans un message publié mardi, le journaliste a déclaré vivre “de manière stoïque l’abominable épreuve qu’on m’inflige pour un dessein non encore avoué”.

Source : africanews

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.