25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil ACTUALITES Société Togo-HAPLUCIA : Wiyao Essohana débarqué, Aba Kimelabalou nommé

Togo-HAPLUCIA : Wiyao Essohana débarqué, Aba Kimelabalou nommé

Il y a du changement à la tête de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (Haplucia).

Wiyao Essohana n’est plus le patron de Haplucia. C’est une décision présidentielle à travers un décret signé par Faure Gnassingbé, le chef de l’État.

Ce poste est désormais occupé par Aba Kimelabalou. Celui-ci est un magistrat du premier grade. Il a été Directeur général du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’Argent en Afrique de l’ouest (GIABA).

Créée via la loi n°2015-006 du 28 juillet 2015, Haplucia a pour mission la prévention des actes de corruption par des activités de sensibilisation, d’information, d’éducation et de vulgarisation de textes ainsi que la promotion d’un système de gouvernance qui prévient les conflits d’intérêts et l’enrichissement illicite ; la répression à travers la collecte et le traitement des plaintes et dénonciations des faits de corruption ; la protection des dénonciateurs et le respect du principe de la présomption d’innocence, etc.

Depuis sa mis en place, cette institution peine à convaincre les Togolais. Jusqu’à ce jour, il est difficile de savoir le dossier qu’il a instruit et qui a abouti.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Là-bas Lomé
January 31, 2023 1:11 pm

La Kozah Nostra, la mafia pilleuse satanique diabolique maléfique et sadique des bouffeurs de chien, dirigée par l’énergumene timbré Faure Dracula zieux hooonnn de hibou GNASSINGBE en action!!!

El Niño
El Niño
January 31, 2023 4:44 pm

Wiyao Essohana a trop mangé et se plaint que son ventre va éclater. C’est alors que le nouveau joueur Aba Kimelabalou rentre sur le terrain pour continuer le mangement.

Ainsi fonctionne la minorité pilleuse qui ridiculise le Togo. Pffff!

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.