25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Un autre expert de la MINUSMA expulsé du Mali

Un autre expert de la MINUSMA expulsé du Mali

Après l’expulsion du porte-parole de la MINUSMA en juillet, c’est au tour du Directeur de la division des droits de l’homme. Guillaume Ngefa-Atondoko Andali a été déclaré dimanche 05 février 2023, persona non grata au Mali.


« Le Gouvernement de la République du Mali informe l’opinion que ce jour 05 Février 2023, le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA) la décision du Gouvernement de déclarer persona non grata, Monsieur Guillaume Ngefa-Atondoko ANDALI, Directeur de la Division des droits de l’homme de la MINUSMA. Par conséquent, l’intéressé devra quitter le territoire national dans un délai de 48 heures », lit-on sur le document signé par le porte-parole du gouvernement de transition, Col. Abdoulaye Maiga.

« Cette mesure fait suite aux agissements déstabilisateurs et subversifs de Monsieur ANDALI, en violation flagrante des principes et obligations que doivent observer les fonctionnaires des Nations Unies et tout diplomate accrédité au Mali, conformément aux conventions internationales pertinentes », précise le document.

Dans leurs explications, les autorités maliennes indiquent qu’à l’occasion des différentes sessions du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le Mali, « les actions de Monsieur ANDALI ont consisté à sélectionner des usurpateurs, s’arrogeant le titre de représentant de la société civile malienne, en ignorant les autorités et les institutions nationales».

« Outre la sélection de ces individus recrutés pour faire des exposés spécieux, le Gouvernement souligne que Monsieur ANDALI n’a jamais réussi à prouver les critères objectifs qui lui ont permis d’identifier les représentants de la société civile qu’il a utilisés. La partialité de Monsieur ANDALI a été encore plus manifeste lors du dernier examen du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le Mali », martèle Bamako.

La MINUSMA a été créée en 2013 pour tenter de stabiliser le Mali face à la menace croissante des combattants terroristes. Sa mission comprenait également la protection des civils, la contribution aux efforts de paix et la défense des droits de l’homme. Mais la situation sécuritaire a continué à se détériorer dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.