25 C
Canada
Saturday, March 2, 2024
Accueil ACTUALITES Afrique-MMLK : « Il est temps de se libérer de cette France...

Afrique-MMLK : « Il est temps de se libérer de cette France »

Le sentiment anti-français gagne progressivement les cœurs en Afrique. Le dernier discours d’Emmanuel Macron a mis le feu au poudre. Dans un communiqué, le Mouvement Martin Luther King (MMLK, la voix des sans voix) décline l’offre de « relation équilibrée avec l’Afrique » que propose le président français. « En disant que l’Afrique ne doit plus être le pré carré de la France, il oublie que ses prédécesseurs l’avaient déjà dit et ce n’est rien de nouveau. Tout est clair que la France n’est pas prête au changement de logiciel. Il est temps pour l’Afrique de se libérer de cette France », lance le MMLK. Lisez!

MMLK / PRESENTATION DE LA POLITIQUE AFRICAINE PAR EMMANUEL MACRON: SEULS LES INTERETS FRANÇAIS SONT AU POINT DE MIRE ET LE RESTE N’EST QUE L’ENNUI, DU FLOU ET DE LA CONFUSION

Le Mouvement Martin Luther King appelle les peuples d’Afrique à prendre résolument leurs responsabilités afin de se libérer de la domination française.

En effet, à la veille de sa tournée Françafrique notamment au Gabon, en Angola, au Congo et en République Démocratique du Congo (RDC), le Président Français s’est prêté à un exercice de présentation de la politique africaine. Évasif, non convainquant, confus et ambigu, Macron est allé dans le prolongement du discours de Ouagadougou 2018 et n’a visiblement fait que des effets d’annonces, ce en quoi ses prédécesseurs ont déjà excellé. En réalité, les naïfs pouvaient s’attendre à un changement et a une rupture de la politique française en Afrique. Car sans le continent africain, la France n’existe que de nom et l’intervention de Macron en est une parfaite illustration.

Le destin de l’Afrique ne vient pas de la France et cette dernière est dans son droit de privilégier, de défendre et de protéger ses multiples intérêts sur le continent. D’ailleurs, l’histoire en est une parfaite illustration que les oppresseurs cèdent rarement ou pas du tout leurs privilèges aux opprimés sans y être contraints ou forcés.

Macron a ignoré catégoriquement ce pour quoi les peuples d’Afrique condamnent au quotidien la France d’être une catastrophe et un danger pour l’Afrique :

– Les bases militaires françaises en Afrique

– Franc CFA, une monnaie de servitude et d’impérialisme.

Il s’agit de la fermeture pure et simple de ces bases militaires qui ne sont autre que des forces d’occupation et de protection des intérêts français de même que la suppression du franc CFA avec la liberté des pays d’opter pour leurs propres monnaies. 

Or, il parle d’une nouvelle politique française basée sur une posture de modestie, d’écoute et d’ambition appelant à faire preuve d’une profonde humilité. En disant que l’Afrique ne doit plus être le pré carré de la France, il oublie que ses prédécesseurs l’avaient déjà dit et ce n’est rien de nouveau.

Tout est clair que la France n’est pas prête au changement de logiciel mais entend souffler le chaud et le froid dans une dynamique de conservation de sa position en Afrique.

Avec tout ce qui précède, le Mouvement Martin Luther King rassure les uns et les autres que le destin de l’Afrique ne pourra guère venir du discours d’un prédateur et d’un tyran qu’est un dirigeant Français.

En revanche, il est temps pour l’Afrique de se libérer de cette France qui vraisemblablement a perdu le terrain et entend rebondir à nouveau si l’espace presque perdu n’est pas encore occupé.

Que les peuples d’Afrique ne lui accordent guère cette occasion pour penser réformer la Françafrique et l’impérialisme, ce qui est une escroquerie politique.

Au lieu de reconnaître la défaite et l’échec de la politique française en Afrique pendant des siècles pour rentrer dans l’histoire, Emmanuel Macron s’est excellé dans la diversion, l’illusion et le coup de force. Au fait, cette liberté et ce boulevard dans lesquels se réjouit la France sont possibles parce qu’en face d’elle, les dirigeants Africains sont incapables et soumis. Ces derniers ayant démissionné de la gouvernance africaine, se plaisent à pactiser avec le diable au dos des peuples qui en souffrent depuis des années. Il leur revient de renverser le rapport de forces en opposant une ferme résistance à la nouvelle forme d’impérialisation de la France en Afrique.

La présente tournée africaine de Macron doit être mise à rudes épreuves pour signer la libération du continent.

Adieu la France, adieu la Françafrique !

Le MMLK / La Voix des Sans Voix

 Lomé – Togo

4 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
4 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Jack
Jack
March 1, 2023 9:44 am

Petit a petit , le Togo va rejoindre le mali, Burkina. A quelque part , malheur est bon.Les djihadistes nous ouvrent les yeux sur la France. Dieu merci

Tonhonon
Tonhonon
March 1, 2023 11:22 am

Lui dit encore quoi?
Il n’arrive à rien proposer d’équilibre à sa commune et parlé de la France avec son partenariat équilibré.
C’est bien de rejeter la France pour la Russie mais que propose l’Afrique à lui-même.
Chacun prend cette histoire de la France pour faire de la publicité autour de sa personne.

Nagano
Nagano
March 2, 2023 11:08 am
Reply to  Tonhonon

La France compte sur des pauvres d’esprit comme vous pour se pérenniser sur notre continent !

John
John
March 6, 2023 4:15 pm

Pourquoi le Mali le Burkina et les autres ne quittent pas tout de suite le cfa

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.