25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Société A Lomé, un concert des jeunes pour célébrer la résurrection du Christ...

A Lomé, un concert des jeunes pour célébrer la résurrection du Christ et préparer les JMJ

La jeunesse catholique du Togo a organisé un concert musical au stade omnisports de Lomé, dimanche 30 avril. Une aubaine « pour évangéliser et annoncer que Jésus-Christ est vraiment ressuscité », a déclaré le père Georges Gauthier Amedonou, aumônier diocésain de la pastorale des jeunes.

Plusieurs artistes et chorales ont animé un « concert de la Résurrection », dimanche 30 avril au stade municipal de Lomé. Les nombreuses chansons interprétées sont de genres et rythmes variés : blues, jazz, salsa, ou encore du high-life, un genre musical populaire au Bénin, Ghana, Nigeria et Togo.

Ce spectacle est organisé par la pastorale des jeunes et la Coordination catholique de l’action catholique des jeunes (Ccacj) de Lomé dans la dynamique des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) et pour célébrer Pâques. L’un des objectifs est de permettre aux Togolais de goûter l’ambiance des JMJ dont la phase internationale aura lieu du 1er au 6 août 2023 à Lisbonne, au Portugal. « Le concert de la résurrection ambitionne de mobiliser des ressources pour soutenir la pastorale des jeunes et la délégation du Togo qui se rendra à Lisbonne », a précisé le père Amedonou.

Un concert musical pour évangéliser

Il s’agit d’une part, « d’une évangélisation à l’intérieur de l’Église pour réveiller les chrétiens car le Christ est vraiment ressuscité », a confié cet aumônier, et d’autre part, « d’une évangélisation à l’extérieur de l’Église, car cette manifestation ne regroupe pas seulement les catholiques mais aussi des personnes de toutes religions, pour leur montrer la joie qui déborde de nos cœurs ».

A travers un appel vidéo au début du spectacle, Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan qui était attendu pour interpréter quelques chansons a présenté ses excuses pour son absence en raison d’une mission qui l’a retenu en Allemagne. « Que ce concert soit un temps de louange et d’adoration, mais surtout un temps de rencontre avec Jésus-Christ », a souhaité cet évêque chanteur.

A lire aussi : Gervais Amouzou, infatigable catéchiste de Lomé

C’est l’orchestre St-François-d’Assise à Lomé qui a ouvert le bal avec un titre populaire de louange : « Je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut ». Puis les tout-petits de la chorale « Les Séraphins » de la communauté catholique Ste Geneviève de la Gendarmerie nationale ont interprété quelques chansons dont le titre « Akpe na Mawu » (« merci à Dieu » en langue locale ewe), sur le rythme musical high-life. D’autres chorales et chanteurs ont suivi : le Chœur de l’espérance de Tsévié, les enfants du mouvement Cœur Vaillants Âmes Vaillantes, Gilberto Credo, le Chœur de l’Epiphanie de Yokoè, la chorale St-Esprit de Djagblé, la chorale Association catholique des jeunes de Hanoukopé, entre autres.

Un événement œcuménique

L’une des surprises est la montée sur scène de la Chorale Mokpokpo de l’Église évangélique presbytérienne du quartier Avédzi à Lomé, qui a interprété « L’hymne de la création » et en ewe « Ame le miassi, ye nko enye Yesu Kristo » (Nous avons quelqu’un, son nom est Jésus-Christ).

« C’est un honneur pour nous d’être conviés à ce concert et nous ne nous sommes pas sentis étrangers, car nos chants ont été repris en chœur par le public », s’est réjoui Livingstone Senyo, directeur artistique de cette chorale évangélique. Le président diocésain du Ccacj-Lomé, Crépin Assignon, a indiqué que « le comité d’organisation a bien voulu donner une dimension œcuménique à ce concert de la résurrection en invitant des chrétiens de l’Église évangélique ».

Dans une ambiance festive, sonore et lumineuse, les artistes Adjoa Sika, Dzigbodi, Kollins Newman, Georges Béni, Jean-Luc Aniglo, etc., ont particulièrement fait chanter et danser le public jusque tard dans la nuit.

africa.la-croix.com

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Ali Terko56
Ali Terko56
May 4, 2023 7:51 am

Bande de crétins ! Mobilisez vos forces pour libérer votre pays.

Le Tché
Le Tché
May 4, 2023 9:33 am
Reply to  Ali Terko56

Prenez le devant avec toute ta famille et nous allons vous emboîter le pas.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.