25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Cuba-Quel avenir pour les étudiants togolais en Médecine ?

Cuba-Quel avenir pour les étudiants togolais en Médecine ?

Plusieurs étudiants africains à Cuba se plaignent de ne pas pouvoir retourner dans leurs différents pays pour exercer leur métier après leurs études. La raison, leurs pays d’origine ne reconnaissent pas le diplôme cubain. C’est le cas de Solim, une étudiante togolaise qui présente sa situation à RFI.

Étudiante à l’École latino-américaine de médecine (ELAM) à Cuba, la Togolaise Solim n’a pas l’intention de retourner au pays pour travailler car, selon elle, le diplôme qu’elle obtiendrait dans ce pays des Caraïbes, n’est pas reconnu par l’État togolais.

Dans l’émission Priorité santé ce vendredi 26 mai 2023, Caroline Paré a répondu aux inquiétudes de la compatriote et d’autres étudiants à Cuba.

À en croire la journaliste, la médecine cubaine est reconnue internationalement, mais un autre accord entre les deux pays est nécessaire.

« Effectivement, on ne peut pas s’exercer directement quand on rentre de La Havane avec des diplômes cubains en poche…Ce n’est pas la qualité qui détermine, mais plus les accords…», indique Caroline.

Vidéo :

3 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
SophieBruxelles23
SophieBruxelles23
May 26, 2023 3:26 pm

Qu’elle aille au Canada, elle sera accueillie les bras ouverts sans compter une rémunération sans commune mesure avec celles des médecins prolétaires du Togo.

greg
greg
May 27, 2023 5:02 am

Alller au Canada nest comme aller au Togo. Il faut donner de bon conseil aux freres. La faute etait le point de depart, je veux dire s’incrire dans une ecole ou tu ne connais pas the long

greg
greg
May 27, 2023 5:03 am
Reply to  greg

I meant the long term goal

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.