25 C
Canada
Saturday, April 20, 2024
Accueil ACTUALITES “Il faut abolir le 'statut de l’opposition' en vigueur au Togo”-Dr Kate

“Il faut abolir le ‘statut de l’opposition’ en vigueur au Togo”-Dr Kate

À l’aube des élections locales vers début Août 2017, le leader d’opinion de la diaspora togolaise aux États-Unis, Dr Albert Kate avait prédit que la décentralisation seule serait insuffisante pour assouvir la soif des populations et particulièrement dans le contexte du Togo où l’opposition pratique “l’isolement du pouvoir.” L’ex délégué du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE-USA) revient sur le sujet pendant que les Togolais se préparent cette année 2023 pour les régionales, les législatives déjà présentées au peuple comme énième solution miracle pour un lendemain meilleur.

Dr Kate, dans un débat, encore à la veille de nouvelles échéances électorales, attaque ouvertement cette fois ci, le fameux statut de l’opposition en vigueur au Togo, en dénudant la face cachée de ce texte qui, depuis plusieurs années, n’a fait ses preuves ou aucune, selon plusieurs observateurs.

Visiblement, c’est lors du partage des postes juteux comme la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Haute Autorité d’audiovisuel et de la Communication (HAAC), ainsi que le partage du budget alloué à l’opposition que les tiraillements commencent et on entend parler souvent de ce statut de l’opposition pour séparer le vrai opposant de l’ivraie.

l “faut abolir le ‘statut de l’opposition’ en vigueur au Togo. Ce texte est paradoxal aux valeurs du pluralisme politique et de la démocratie. Ça oblige les acteurs à isoler le pouvoir et nullifier les dialogues. Ça ôte l’équilibre nécessaire à la bonne gouvernance”, a-t-il lâché dans un tweet ce mercredi 24 mai 2023, quelques jours après avoir tenu des propos similaires lors d’une émission sur Afroweb TV.


C’est un sujet qui suscite un débat public pour évaluer en toute vérité l’essence de ce statut de l’opposition qui dit aujourd’hui que ‘le parti politique qui fait partie de la composition du gouvernement n’est plus un parti de l’opposition ‘, contrairement à ce qui se passe dans les grandes démocraties auxquelles notre pays semble emboîter le pas.

En effet, les dernières années ont montré que certains acteurs, principalement ceux de l’opposition, ont passé tous leurs mandats en bras de fer avec le ministre de l’Administration territoriale et le gouvernement central, de les défavoriser dans la répartition des budgets et les délimitations de leurs territoires.

En Août 2017, les acteurs chantaient et dansaient de villages en villages aux rythmes du terroir, promettant au peuple togolais, ciel et terre, des infrastructures modernes, des écoles, des marchés, l’eau potable, des centres de jeunes, une gestion impeccable de leurs municipalité, des mairies dignes de leurs noms, trois repas par jour, et criant sur tous les toits à qui voulait l’entendre,.« les locales ou rien » , « le développement à la base est la solution aux problèmes de nos populations », « on s’est trop focalisé sur le fauteuil présidentiel oubliant que la démocratie commence à la base », « si nous sommes élus maires, nos populations vont pouvoir manger trois fois par jour, et nos enfants vont se soigner dans des dispensaires mieux entretenus, aller à des écoles mieux bâties », « enfin nous allons résoudre nos problèmes d’inondations »; etc. Bref, les locales étaient devenues la solution miracle.

Contrairement à toutes ces promesses mirobolantes, Dr Kate était resté sceptique et s’était publiquement exprimé sur le sujet, arguant que « ces locales seules comme ‘solutions’ étaient encore loin d’être ce que certains voulaient nous faire croire », pour la simple raison que « la décentralisation sous un gouvernement central boycotté par l’opposition ne présentait aucune perfection », a-t-il expliqué. Il avait désavoué le jeu politique en pratique au Togo et dans certains pays francophones basés sur le boycott du gouvernement par les oppositions et l’incapacité de ces nations à résoudre leurs différends politiques en profondeur.

« Les élections locales ne serviront à rien si l’opposition ne rentre pas au gouvernement ministériel. Ces mêmes politiques vous diront qu’ils n’arrivent pas à travailler pour faute de budget suffisant aux localités qui ne sont pas en faveur du pouvoir. Ça se passe actuellement dans un autre pays francophone d’Afrique, le Tchad. La suite, la misère va perdurer dans ces localités. Rappelez-vous, beaucoup de députés disent aujourd’hui aux populations qu’ils n’ont pas d’écoles ni d’eau à leur offrir car ils ne sont pas au gouvernement ministériel. Qu’est ce qui dit que demain, ces élus locaux ne diront pas la même chose ?», a soutenu l’administrateur public en 2017.

5 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
5 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Boom
Boom
May 25, 2023 5:14 pm

voilà un autre “écervelé” avec son titre pompé de Dr qui se croit critique avec une telle ânerie.
C’est aujourd’hui que tu trouves qu’il faut l’abolir depuis des années ?
c’est ça qui apportera le changement ?
comme si c’est ce titre qui empêche tout . n’importe quoi
Si toi tu veux rentrer dans le gouvernement du régime alors vas y et laisse nous respirer.
Tu penses que c’est quand l’opposition va rentrer dans le gouvernement que ça va apporter du changement?
L’ufc est rentré dans ce gouvernement depuis des lustres ( tu le sais au moins?) ça a apporté le changement ou cela a apporté une amélioration au niveau politique , social et économique? Non alors dégage avec tes sorties sordides à la con.

Trouves mieux que ces conneries

Prof Gg
Prof Gg
May 25, 2023 10:18 pm

Un bon débat de haut niveau, vous venez de lever le voile sur un croque mort qui gangrène la vie des Togolais. Malheureusement, votre sujet est pour les techniciens et juristes et les honnêtes politiciens. Nos jeunes aiment commenter l’actualité, les bavardages et watsap.

Boom
Boom
May 26, 2023 11:05 am
Reply to  Prof Gg

je suppose que c’est le “Professeur” Aimé Gogue n’est ce pas? ça ne m’aurait pas étonné hahahaha

El Niño
El Niño
May 25, 2023 11:30 pm

Ce qui m’énerve c’est de voir que ceux qui pondent les grosses âneries portent tous le titre de docteur ou Professeur. C’est clair qu’Albert Katé fait un clin d’œil au Rpt_Nuire pour aller a la mangeoire avec cette sortie. Albert Katé, bon vent a toi.

Est-ce que c’est l’Opposition ou le titre d’Opposant qui empêche Faure de créer des emplois ou de bien gouverner ce petit Togo?

Nana FM, Zéphir FM
Nana FM, Zéphir FM
June 10, 2023 11:38 pm

Voyons comment les autres presses Togolaises vont débattre ce statut intéressant . Qui peut nous expliquer ce statut ? particulièrement les radios que nous écoutons souvent pourraient en faire des émissions et interpeller nos leaders sur le fonds de ce sujet. St Éric Gato, Giles Bocco,, da Dédé. Cher Dr Kate, merci de susciter ce débat mais on doit aller en profondeur.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.