25 C
Canada
Monday, March 4, 2024
Accueil ACTUALITES Politique Togo-Division, guerre de leadership, congrès... l’UFC n’est pas sortie de l’auberge

Togo-Division, guerre de leadership, congrès… l’UFC n’est pas sortie de l’auberge

Le capharnaüm se poursuit à l’Union des forces de changement (UFC). Pour le prochain congrès, deux dates circulent. Laquelle est la vraie ?

COMMUNIQUE DU BUREAU FEDERAL DE L’UFC (relatif au congrès du parti)

Dans le cadre de l’organisation du congrès unitaire de l’Union des Forces de Changement (UFC), diverses rencontres ont été faites à plusieurs niveaux sous l’initiative du Président National du parti, le Docteur Gilchrist OLYMPIO.

Dans cette dynamique, il a été convenu ce qui suit :

  • La mise en place d’un comité préparatoire de six (06) personnes à raison de trois (03) par groupe conduit respectivement par Maître HOMAWOO Jean Claude, conseiller spécial du PN et Mr OHIN Elliott, 2è vice-président.
  • Les échanges formels entre les deux groupes pour l’harmonisation des textes et documents devant servir de base de discussions pendant le congrès.
  • L’obtention de l’accord du Président National sur les documents et sur la date retenue d’une façon consensuelle.
  •  

Un congrès s’organiserait ce 20 mai 2023 sans que la majorité des membres élus du Bureau Directeur et la majorité des bureaux fédéraux de l’UFC qui, normalement seraient les délégués au congrès aient été informés. Ces derniers rejettent ce fait et demandent que les six (06) membres du comité préparatoire se revoient pour convenir ensemble de la date de la tenue du congrès.

Par ailleurs, il s’agit bien d’un congrès et non d’une assemblée générale pour être en règle avec les nouvelles dispositions de la charte des partis politiques. La tenue d’un tel congrès dans de cette conditions obligeraient les membres du Bureau Directeur à saisir les autorités administratives voire judiciaires.

La Majorité des membres du Bureau Directeur opterait pour un congrès unitaire les 27 et 28 mai 2023 et nous vous en tiendront informé après l’avis du Président National.

Fait à Lomé, le 17 mai 2023

3 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
El Niño
El Niño
May 18, 2023 12:51 pm

Combien de membres compte encore ce parti coquille vide?

En passant, combien d’ambassadeurs ont été nommés par l’UFC suite aux accords bidons signés avec les RoPoTo ?

Il est temps que Gilchrist Olympio quitte Accra pour venir mettre de l’ordre dans le parti UFC a Lomé.

Loozap
May 18, 2023 11:42 pm

Faut trouver des solutions au plus vite

tedlesaint
tedlesaint
May 19, 2023 6:16 am

C’est vrai que la déliquescence du porte étendard de l’opposition togolaise montre à suffisance qu’au fil des ans l’opposition togolaise à du mal à sortir de l’ornière pour surtout apprendre de ses nombreuses déconvenues. C’est vrai que l’accord “des braves ” entre la majorité présidentielle d’antan le RPT et l’UFC a un tant soit peu apaisé la tension sociopolitique dans le pays. Malheureusement, il faut reconnaitre la triste réalité, à savoir le manque de leadership, est et reste une gangrène au sein de l’opposition togolaise. Deux dates pour aller à un Congrès dans un même parti ce n’est pas normal, on risque si entre temps rien n’est fait de reproduire la triste ambiance qui a régné lors des assises au sein d’un autre partie important de cette opposition, à savoir le CAR de feu Maitre Madje Agboyibor.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.