25 C
Canada
Tuesday, May 21, 2024
Accueil ACTUALITES Togo–Hausse vertigineuse des frais Tmoney : les Togolais stupéfaits !

Togo–Hausse vertigineuse des frais Tmoney : les Togolais stupéfaits !

L’opérateur de téléphonie mobile, Togocom, est en passe de faire avaler une pilule très amère aux consommateurs togolais. Sans crier gare, cette société fait passer les frais appliqués aux opérations sur son mobile money jusqu’au double sur certaines fourchettes de retrait.

Visiblement, Togocom a acquis une expertise dans l’art de donner d’une main et de reprendre par l’autre. Après avoir inondé les médias de l’information sur la baisse des coûts de ses prestations « internet mobile », c’est en toute discrétion que le même Togocom a fait publier les nouveaux prix qu’il entend prélever à ses clients sur les opérations tmoney.

Sur certaines tranches de transfert ou de retrait, la société Togocom a carrément doublé les coûts. Par exemple, pour une opération de retrait de 15.000 F CFA, les frais facturés par l’opérateur passe de 120 F CFA à 290 F CFA. Une véritable surenchère que Togocom impose aux pauvres consommateurs togolais qui se retrouvent dans l’impasse.

En effet, les Togolais sont pris entre les tenailles de Togocom et son unique concurrent Moov en matière de mobile money sur le marché national. La simplicité et la rapidité qu’offrent les transactions par mobile money font des consommateurs togolais des « prisonniers » de ces deux opérateurs aux offres non concurrentielles. Togocom va certainement s’en mettre plein les poches avec ces augmentations non justifiées des frais.

Par cette hausse des frais tmoney, la direction de Togocom a décidé de prendre le contrepied des gouvernants qui prônent la digitalisation des formalités administratives. Elle plombe également l’élan des opérateurs économiques qui gagnaient en temps par l’usage de ce service.

A noter que dans le même temps, Togocom a décidé d’appliquer des frais sur les paiements de factures CEET (Compagnie Energie Electrique du Togo) qui, jusqu’alors, étaient gratuits pour les consommateurs. Il n’y a pas de doute que les caisses de la CEET renouent avec les longues queues avec tous les désagréments pour la clientèle.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
pripro
pripro
May 23, 2023 10:17 am

Cet article est nul. des journalistes qui ne font aucune investigation. Comparez ces tarifs à ceux que Moov applique avec flooz et dites nous. Secondo, Togocom avait baisser ses tarifs et c etait une promotion. en ce moment, il y’avait un concurrent inrernational qui s’installait : Wave. Et ces tarifs étaient ceux appliqué par ce concurrent. A l’époque, les PDV( kiosque) n’étaient pas d’accord de cette baisse de tarif et on meme fait une grève. Vous allez constaté qu’ils se permettent de prendre 100f, 200f et plus lorsqu’on fait des opérations.
Maintenant que Togocom a reéquilibré les tarifs, les gens se plaignent encore.

C’est déplorable

Ayo
Ayo
May 23, 2023 12:41 pm

S.O.S: Un togolais père de famille vivant en Allemagne et revenu au Togo durant le mois de Mai 2023 a été battu à mort et assassiner à son domicile à Lomé pour avoir critiquer Faure GNASSINGBE à l’aéroport de Lomé Tokoin.
Le monsieur qui souffrait des troubles mentaux avait critiquer publiquement Faure GNASSINGBE à son arrivée à l’aéroport de Lomé. Après avoir quitté l’aéroport, il fut suivi par les miliciens Kabye de Pya à la solde de Faure Gnassingbe qui ont rattrapé notre frère et l’ont battu à mort ds son domicile.
La vidéo du cercueil et du corps de notre frère circule sur les réseaux sociaux.
PRIÈRE VULGARISER AU MAXIMUM ET INFORMER L’AMBASSADE D’ALLEMAGNE

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.