25 C
Canada
Wednesday, April 17, 2024
Accueil ACTUALITES Turquie-Présidentiel 2023 : vers une longue course pour Erdoğan ?

Turquie-Présidentiel 2023 : vers une longue course pour Erdoğan ?

Des dizaines de millions d’électeurs turcs se sont rendus aux urnes le dimanche 14 mai 2023 pour voter pour la présidentielle et les législatives. On s’attendait à la proclamation du gagnant de ces élections dans la nuit de ce dimanche. Mais la course présidentielle entre Recep Tayyip Erdoğan et son principal rival Kemal Kılıçdaroğlu est susceptible d’entraîner un second tour dans deux semaines.

Un second tour semble de plus en plus probable entre le président Recep Tayyip Erdoğan et son principal rival Kemal Kılıçdaroğlu, après qu’aucun des deux ne semble susceptible d’atteindre le seuil de 50% pour remporter le scrutin présidentiel.

L’agence de presse publique Anadolu, donne à Erdoğan 49,24 % et Kılıçdaroğlu à 45,06 %, mais il y a eu des divergences entre les données fournies par les médias d’État et le Conseil électoral suprême (YSK), qui supervise l’élection.

Tout deuxième tour de scrutin aura probablement lieu le 28 mai


S’exprimant aux premières heures de ce lundi 15 mai 2023, Erdoğan a déclaré qu’il pensait avoir suffisamment de voix pour remporter le premier tour, mais qu’il accepterait un second tour, et a accusé d’autres personnes anonymes d’essayer de “tromper la nation” en affirmant qu’elles étaient en tête.

Son grand rival Kılıçdaroğlu a aussi déclaré qu’il accepterait un second tour et qu’il le gagnerait. « Malgré tous ses mensonges et ses attaques, Erdoğan n’a pas obtenu le résultat souhaité. Personne ne devrait être enthousiaste à l’idée que ce soit un fait accompli. L’élection n’est pas gagnée sur le balcon », a-t-il lâché, allusion faite au discours d’Erdoğan.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.