25 C
Canada
Sunday, March 3, 2024
Accueil ACTUALITES Gabon–Candidature de Bongo, les citoyens réagissent

Gabon–Candidature de Bongo, les citoyens réagissent

Après l’annonce d’Ali Bongo de briguer un troisième mandat à la présidentielle du mois d’août, les Gabonais ont des avis partagés. Le fils de Bongo, au pouvoir depuis 14 ans, fait face à une opposition désunie. Et pour ses partisans, convaincus par son bilan économique, la victoire est assurée.

« Ali ben va gagner parce qu’il a mis l’égalité des chances, il a trouvé du travail aux Gabonais, il a réduit le chômage au Gabon », estime Olivier Mbango, un étudiant.

« Il peut gagner parce qu’il fait fort pour notre pays le Gabon et il fait développer notre pays le Gabon parce que s’il n’y avait pas cette société, je ne devais pas me retrouver aujourd’hui avec cette casquette », explique Aime Koumba, manutentionnaire.

Elu pour la première fois en 2009 à la mort de son père, puis réélu de justesse en 2016, avec seulement 5.500 voix d’écart, Ali Bongo, 64 ans, ne fait pas l’unanimité. Pour certains Gabonais, c’est la force militaire qui le maintient au pouvoir.

« Honnêtement, je ne pense pas qu’il a les chances de gagner. À moins qu’il utilise encore la force comme en 2016, en tirant sur la population qui est censée voter ou donner le pouvoir. Si c’est dans les urnes les Gabonais ne voteront pas pour lui », explique Franck Ogandaga, en recherche d’emploi.

Ali Bongo avait disparu pendant près d’un an à l’étranger après un AVC en 2018 en Arabie Saoudite. Depuis, le président gabonais a encore du mal à se déplacer facilement et ses apparitions publiques se font rares.

Ses opposants mettent en doute ses capacités mentales et physiques à diriger le pays, certains affirment même que c’est un sosie le remplace…

Avec Africanews

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] post Gabon–Candidature de Bongo, les citoyens réagissent appeared first on […]

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.