25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil ACTUALITES Sénégal–Ousmane Sonko radié des listes du fichier électoral

Sénégal–Ousmane Sonko radié des listes du fichier électoral

L’opposant politique sénégalais Ousmane Sonko a été radié des listes du fichier électoral, a-t-on appris de source officielle, ce mercredi 16 août 2023. Cette radiation, contestée par son camp, pourrait empêcher M. Sonko d’être éligible, et donc d’être candidat à l’élection présidentielle de février 2024.

La presse sénégalaise parlait d’une radiation du fichier électoral de l’opposant politique Ousmane Sonko depuis plusieurs jours, et nous avons appris ce mercredi, qu’une notification lui a bien été adressée suite à sa condamnation à deux ans de prison ferme le 1er juin pour « corruption de la jeunesse », dans l’affaire où une employée d’un salon de massage l’accusait de viols.

Selon les autorités, puisqu’il a été jugé par contumace, c’est-à-dire en son absence, la condamnation de M. Sonko est définitive, et donc son éligibilité saute.

Une radiation pourtant contestée par le camp de l’opposant : El Malick Ndiaye, responsable de la communication de son parti, le Pastef, assure qu’aucune notification n’a été reçue « ni par le parti, ni par le premier concerné ». Le dirigeant politique, actuellement en grève de la faim, est en prison depuis le 31 juillet, inculpé notamment pour appel à l’insurrection dans une autre affaire judiciaire.

Il faut dire que les enjeux d’une radiation des listes électorales sont grands : elle pourrait bloquer ses ambitions présidentielles en février 2024, alors que le code électoral indique bien qu’il faut être électeur pour pouvoir être candidat et être élu.

RFI

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.