25 C
Canada
Wednesday, April 17, 2024
Accueil ACTUALITES A Lomé, la PA a conféré avec la Directrice régionale Afrique et...

A Lomé, la PA a conféré avec la Directrice régionale Afrique et Moyen-Orient du Centre parlementaire canadien

Edith Gingras, la Directrice régionale Afrique et Moyen-Orient du Centre parlementaire canadien, a été reçue ce jeudi 28 septembre par la Présidente de l’Assemblée nationale au siège de l’institution à Lomé.

L’audience s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération pour des législations sensibles au genre. Ainsi donc la visiteuse et Chantal Yawa Djigbodi Tsègan ont notamment parlé du plan stratégique de développement institutionnel de l’Assemblée nationale du Togo.

« C’est un projet de quatre ans. Nous travaillons sur les législations inclusives pour le genre et les politiques sensibles. Nous allons collaborer avec le Parlement, en impliquant l’ensemble des acteurs, des femmes parlementaires aux hommes car nous abordons la question du genre », a confié Edith Gingras à l’issue de la rencontre.

Et de poursuivre : « Nous allons également travailler en partenariat avec la société civile. Il s’agit de voir comment nous pouvons soutenir le Parlement dans la réalisation de son plan stratégique, de la création de législations plus sensibles au genre, et comment nous pouvons collaborer avec les organisations de la société civile. Ce projet englobe également le Ghana et le Kenya, ce qui permettra, bien sûr, un échange fructueux et une mise à profit des expériences d’autres parlements. C’est une occasion d’apprentissage pour tous les parlements ».

Le Centre parlementaire canadien est une organisation non gouvernementale intervenant dans 70 pays dans le monde. Sa mission, soutenir le parlement canadien à travers des projets inclusifs.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.