25 C
Canada
Wednesday, May 22, 2024
Accueil ACTUALITES Sénégal – Ousmane Sonko a « suspendu » sa grève de la...

Sénégal – Ousmane Sonko a « suspendu » sa grève de la faim

L’opposant sénégalais détenu depuis plus d’un mois déjà, s’est mis en grève de la faim pour protester contre son arrestation. En raison de cette privation volontaire de nourriture, il est hospitalisé depuis plusieurs semaines.

L’opposant sénégalais Ousmane Sonko, détenu depuis fin juillet sous divers chefs d’inculpation dont appel à l’insurrection, a « suspendu » sa grève de la faim entamée depuis plus d’un mois, a annoncé samedi un porte-parole de son parti. L’opposant, dont le rapport de force avec le pouvoir et la justice tient le Sénégal en haleine depuis plus de deux ans, avait annoncé avoir entamé sa grève de la faim le 30 juillet. Il est hospitalisé à Dakar depuis le 6 août.

Plusieurs appels, émanant notamment de chefs religieux très influents au Sénégal, un pays majoritairement musulman, ont été ces derniers jours lancés pour qu’il arrête sa grève de la faim alors que ses militants et sympathisants réclamaient sa libération.

« Ousmane Sonko vient de suspendre sa grève de la faim », a annoncé le responsable de la communication du parti de M. Sonko, El Hadji Malick Ndiaye, dans un message publié sur sa page Facebook et sur X (anciennement Twitter), transmis également samedi matin et sans plus de détails sur les circonstances de cette décision.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Boom
Boom
September 3, 2023 12:43 am

Regarder moi ce “bouffon” comédien là…
Tu pensais qu’en faisant ta fameuse grève de faim tu faisais du mal à quelqu’un d’autre qu’à toi même?
Tous ces “opposants” abrutis qui font de la grève faim continuer de faire la grève de faim , c’est la mort qui vous attend à la fin puisque c’est droit

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.