25 C
Canada
Wednesday, May 22, 2024
Accueil ACTUALITES Ballon d'Or 2023 : Classement des dix premiers

Ballon d’Or 2023 : Classement des dix premiers


La 67e cérémonie du Ballon d’Or a enfin révélé ses lauréats au théâtre du Châtelet à Paris, en France, lundi soir, et le résultat était tout simplement sensationnel. Sans surprise, Lionel Messi a décroché la plus haute distinction, remportant ainsi sa huitième victoire au Ballon d’Or. Et dans le classement, le Nigerian Victor Osimhen se trouve parmi les Top 10.

L’Argentin, qui avait triomphé à la Coupe du Monde 2022 a été désigné comme le meilleur, éclipsant des concurrents tels qu’Erling Haaland et Kylian Mbappé, qui ont respectivement décroché la deuxième et la troisième place.

France Football a dévoilé le classement complet à la fin de l’événement. Dans cette prestigieuse liste des meilleurs footballeurs du monde, la quatrième place a été attribuée à Kevin De Bruyne, suivi de près par son coéquipier de Manchester City, Rodri, à la cinquième place. Vinicius Junior, lauréat du prestigieux prix Socrates, s’est hissé à la sixième place, tandis que l’attaquant nigérian dynamique du Napoli, Victor Osimhen, a impressionné en décrochant la huitième place. Le top 10 a été complété par Bernardo Silva à la neuvième place et Luka Modric à la dixième place.

Voici le classement des dix premiers :

1. Lionel Messi
2. Erling Haaland
3. Kylian Mbappé
4. Kevin De Bruyne
5. Rodri
6. Vinicius Jr
7. Julian Alvarez
8. Victor Osimhen
9. Bernardo Silva
10. Luka Modric.


Liste complète :

Il convient de noter que le Ballon d’Or Féminin a été remporté par la championne du monde espagnole, Aitana Bonmati. Couronnée meilleure joueuse de l’UEFA et de la Coupe du Monde féminine la plus récente, cette athlète de 25 ans succède à Alexia Putellas, qui avait remporté les deux éditions précédentes en 2021 et 2022.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.