25 C
Canada
Wednesday, February 28, 2024
Accueil ACTUALITES Au Bénin, Patrice Talon cède à une exigence de Yayi Boni

Au Bénin, Patrice Talon cède à une exigence de Yayi Boni

Le président Patrice Talon accepte de faire auditer le fichier électoral qui servira aux élections générales de 2026. Une décision prise après qu’il a rencontré au Palais présidentiel une délégation d’opposants.

Dr Thomas Yayi Boni, redevenu le patron du parti Les Démocrates, a fait une sortie tonitruante il y a quelques jours au cours de laquelle il demandait au pouvoir en place de faire auditer le fichier électoral avant la tenue des élections générales de 2026, de favoriser le retour des exilés, de libérer des détenus politiques à l’instant de l’opposante Reckya Madougou, entre autres.

Dans la foulée, Patrice Talon reçoit une délégation des opposants au Palais présidentiel, conduite par son prédécesseur. Sur toutes les revendications du Parti Les Démocrates, une trouve particulièrement grâce aux yeux de l’hôte. Elle concerne l’audit du fichier électoral.

Patrice Talon explique qu’il n’a touché aucune disposition sur le mode de désignation des membres de la CENA et de la Cour constitutionnelle » puisque ses détracteurs crient qu’ils n’y sont pas représentés, répétant que l’opposition dispose des membres à la CENA, étant donné, selon lui, que des personnalités y siègent au nom des Forces cauris pour un Bénin émergeant (FCBE), un parti de l’opposition.

« Je ne compte pas gracier Reckya Madougou », insiste le président béninois, enchaînant que « les exilés sont partis parce qu’ils étaient convoqués par la justice ». Seule concession, l’audit du fichier électoral.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.