25 C
Canada
Wednesday, May 22, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-« La Caravane du Breaking » à Sokodé : B-boy Chris Paul...

Togo-« La Caravane du Breaking » à Sokodé : B-boy Chris Paul sur la plus haute marche du podium

Moments palpitants à Sokodé dans la Région Centrale lors de « La Caravane du Breaking » organisée par la Fédération Togolaise de Danse Sportive (FTDS). Après les succès enregistrés à Dapaong puis Kara, « La Caravane du Breaking » a fait parler d’elle dans la ville de Sokodé le mardi 31 octobre dernier avec la compétition régionale.

Ils étaient huit b-boys à se mobiliser pour Sokodé : b-boy MC FO, b-boy Chris Paul, b-boy Mourse, b-boy Hakim, b-boy Chaura, b-boy Power Kay, b-boy Razak et b-boy Lil Thomas. Il faut noter que b-boy Razak n’a pas pu faire la compétition, laissant ainsi les b-boys à sept dans la course. Le tirage au sort affichait de belles rencontres, parce que le niveau de la compétition de Sokodé était très élevé. B-boy MC FO, l’ancêtre du breaking, avec ses 22 ans d’expérience dans la danse, est revenu sur la scène à l’occasion de ce battle régional de Sokodé, neuf ans après avoir mis un terme aux compétitions de breaking. « Sokodé a carrément fait la différence. C’était l’attraction de cette première tournée. Le niveau était high level. Plus élevé que Dapaong et Kara », commente Elom Attissogbé, Secrétaire Général de la Fédération Togolaise de Danse Sportive (FTDS).

A l’arrivée, b-boy Chris Paul a ravi la vedette à tous, en terminant à la 1ère place, avec un style qui a séduit beaucoup. B-boy Hakim et b-boy Power Kay sont classés 2ème et 3ème. Les trois sont donc qualifiés pour la Grande Finale de Lomé en décembre prochain. « C’est une fierté pour moi. Je remercie la Fédération Togolaise de Danse Sportive pour l’organisation et surtout pour avoir amené le breaking vers l’intérieur du pays. C’est une très belle expérience et nous avons sympathisé avec le public de Sokodé qui a vraiment kiffé le breaking par ses nombreuses réactions. C’était une belle compétition et je dédie ce premier prix à toute la communauté breaking. Force à nous », a affirmé b-boy Chris Paul.

Devant un public mobilisé pour la circonstance, les fans se sont délectés des techniques et fondamentaux du breaking. « Le spectacle était à son paroxysme. On ne s’y attendait pas. Félicitations à tous les participants », a laissé entendre Elom Attissogbé. « Comme bilan de la première étape de cette tournée, c’est la satisfaction pour nous. Nous sommes heureux d’avoir pu faire vivre le breaking aux populations de l’intérieur. Nous vibrons au même rythme que le Ministère des Sports et des Loisirs et le Comité National Olympique du Togo qui font de la décentralisation du sport, une priorité. Ce n’est pas fini. Nous allons poursuivre avec les autres régions dans une seconde phase. Nous avons encore plein de défis à relever. Tous nos remerciements à nos partenaires, notamment le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, le Département de la Vienne sans oublier le Ministère de l’Administration Territoriale, le Ministère des Sports et des Loisirs et le Comité National Olympique du Togo qui nous ont facilité la tâche sur le terrain, du point de vue administratif », fait noter le Secrétaire Général de la FTDS.

Rappelons que « La Caravane du Breaking » a été officiellement lancée le 07 octobre dernier. L’initiative est soutenue par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le Département de la Vienne en France et s’inscrit dans le cadre des Jeux Olympiques Paris 2024. Elle bénéficie du label « IMPACT 2024 ».

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.