25 C
Canada
Wednesday, April 17, 2024
Accueil ACTUALITES CEDEAO : Sortir de l'impasse

CEDEAO : Sortir de l’impasse

Dans cette Tribune Libre, Kouessan Yovodévi, journaliste et Directeur de l’information et de la communication de la Présidence de la République, livre son analyse sur l’avenir de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique l’Ouest (CEDEAO). Lecture.

Faut-il se mettre sur la touche et assister en simple spectateur à la tourmente qui déchire notre organisation commune, la CEDEAO?

A y voir de près, Il se peut qu’il soit encore loin ce jour où l’organisation, missionnée depuis 1975 par les pères fondateurs, pour l’intégration économique des pays qui la composent, puisse retrouver sa sérénité face aux positions divergentes engendrées par les différentes crises qui la secouent ces derniers temps

L’édifice, à présent vacille, tangue et ploie sous le flot de critiques et de confusions. Plus grave, le Rubicon a été franchi lorsque trois de ses membres, le Mali, le Burkina Faso et le Niger ont claqué la porte de l’organisation et décidé de faire bande à part en créant I’AES, l’Alliance des Etats du Sahel.

Mais pour une présence au monde plus factuelle et plus affirmée, la démarche communautaire incontestablement, nous semble une des meilleures voies. C’est pourquoi la CEDEAO se doit de sortir de l’impasse. Impératif.

Et voir des hommes se battre avec sincérité et courage pour la paix, la stabilité et la sérénité dans l’espace communautaire, c’est plutôt une vraie source d’espoir. Voilà pourquoi, il y a lieu d’apprécier et saluer l’heureuse initiative du Président togolais Faure Essozimna Gnassingbé qui s’est rendu ce vendredi 16 février 2024 à Abidjan pour évoquer avec son homologue ivoirien la situation dans la sous-région.

Aussi grandes qu’aient été les divergences et quelles que soient les difficultés du moment, la clairvoyance, la sagesse, la détermination sans faille affichées finiront, nous en sommes sûr, par l’emporter tôt ou tard pour un retour souhaité de la sérénité dans l’espace communautaire.

Souvent, nous avons tendance en tant qu’hommes à juger nos réussites à l’aune de quelques critères extérieurs, tels que la richesse, le niveau d’étude, la position sociale, les postes élevés, les grades. Certes, ce sont des points importants et nous tentons le tout pour le tout pour les obtenir pour notre épanouissement.

Mais il y a mieux et plus importants, les critères intérieurs, ceux notamment qui nous permettent d’être des êtres accomplis et des âmes fortes. Ils ont pour noms: la simplicité, la modestie, l’humilité, l’honnêteté, la capacité à être au service des autres. Il était temps pour ce voyage sur les bords de la lagune Ebrié. Merci Monsieur le Président.

Kouessan Yovodévi, ancien Directeur de la Télévision Nationale (TVT)

6 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
6 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
TOGOVI
TOGOVI
February 21, 2024 12:12 pm

HUMMMMMMM
Peut-on avoir un jour une certaine franchise de pouvoir dire en toute lucidité, là où la CEDEAO a failli à ses obligations faisant naitre les sentiments de frustration ici et la ….

Peut-on dire les causes profondes qui ont engendré la division au sein de l’espace communautaire?

Sodja Layine
Sodja Layine
February 21, 2024 1:21 pm

Est-ce qu’il n’est pas possible de diligenter un audit par des universitaires régionaux indépendants pour passer aux cribles le comportement de l’organisation durant les crises successives au Sahel, et faire ressortir en quoi elle a failli a sa mission, en quoi elle a été sous influence de puissance étrangère, en quoi elle a viole ses propres règles (par exemple, est-ce que la fermeture des frontières est conforme a ses propres textes?)? Clarifier ces points rapidement pourrait constituer une base pour refaire une CEDEAO nouvelle generation et discuter avec nos freres Sahéliens, sans rancune et sans tabou. Vaut mieux laver le linge sale en famille, pas dehors.

Warrants
Warrants
February 21, 2024 4:53 pm
Reply to  Sodja Layine

Merci beaucoup pour votre lucidité. Dans ce débat simple mais complexe ce sont des analphabètes qui se sont érigés en panafricanistes des pauvres avec un irrationalisme incroyable.

Les puissances étrangères ont infiltré un terrain poreux par d’incompétents dirigeants ouest africains. Comment peut-on laisser un pays se disloquer sous prétexte que son Président a été élu démocratiquement?

Tony
Tony
February 25, 2024 7:22 am

La CEDEAO doit arreter son soutien a Faure le president a vie il faut une solution pour l’alternance politique au Togo depuis 1967 ce regime sanguinaire predateur l’unir Rpt est en place appuyer par les FAT Forces Armees Tribales.. Depuis l’accession criminel de Faure et sa bande au pouvoir les elections ont jamais ete transparentes et ni credibles c’est toujours le meme systeme criminel la violence d’etat pendant et apres les elections…Au Benin le Talon dernier mandat au Ghana le president Nana dernier mandat au senegal le president Macky Sall dernier mandat au Liberia l’opposition a gagner les elections presidentielles credibles…Au Togo l’organe chagre d’organiser les elections la CENI une societe prive de Faure et sa bande l’unir Rpt et une justice malhonnete sur ordre de Faure un regime sanguinaire du coup d’etat electoral.

Dealer !
Dealer !
February 25, 2024 12:31 pm
Reply to  Tony

Toi continue de pleurer comme à ton habitude. Qui t’empêche d’aller aux élections? Des cancres comme toi qui veulent absolument faire la politique avec des relents tribalistes.

Tony
Tony
February 25, 2024 1:41 pm
Reply to  Dealer !

Toi et moi qui est cancre continue de soutenir ce regime sanguinaire predateur tout le monde sait la nature Tribale criminel du regime sanguinaire de l’unir Rpt depuis 1967…il faut la fermer ta bouche est plein de sang des togolais.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.