25 C
Canada
Wednesday, May 22, 2024
Accueil ACTUALITES Sénégal – Enième cycle de violences sous la présidence de Macky Sall

Sénégal – Enième cycle de violences sous la présidence de Macky Sall

Depuis ce dimanche après-midi, le Sénégal revit des scènes de manifestations publiques caractérisées par des violences et répressions à l’image de celles qu’avaient connu plusieurs villes du pays lors du feuilleton judiciaire de l’opposant Ousmane Sonko. Pour cause, la décision du Chef de l’Etat Macky Sall de reporter les élections présidentielles.

Alors que le processus électoral était déjà très avancé et les sénégalais se préparaient à vivre la fièvre des campagnes, le président Macky Sall a décidé de couper court. Dans une allocution ce week-end, il annonce le report pure et simple des élections sans toutefois préciser de nouvelles dates.

Il n’en fallait pas plus pour provoquer le courroux de l’opposition qui a immédiatement appelé ses militants à se mobiliser pour lancer les campagnes électorales en dépit de la décision du Chef de l’Etat sénégalais.

Ainsi, les rues de la capitale ont de nouveau été l’objet d’incendies de pneus, de tirs de gaz lacrymogènes et d’arrestations de leaders et partisans de l’opposition durant tout l’après-midi de ce dimanche 04 Février 2024. Sur les réseaux sociaux, se sont multipliées les vidéos et images d’arrestation de leaders et militants à l’instar de la candidate Anta Babacar Ngom qui avait décidé de lancer sa campagne électorale.

On apprend l’arrestation de l’ancien Premier Ministre de Macky Sall, Aminata Touré devenue opposante à celui-ci et candidate également aux présidentielles.

Avec ce nouveau cycle de violences, de nombreux observateurs questionnent l’état même de la démocratie sénégalaise. Sous la présidence Macky Sall, l’histoire démocratique du Sénégal est indéniablement émaillée de manifestations violentes liées à sa politique. Celui qui est surnommé le « démocrate » par ses pairs a – t – il fait progresser ou régresser la démocratie sénégalaise ?   

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Adolph Dagan
February 6, 2024 3:55 am

Tout cela pour dire que nous les Africains noirs ne sommes pas capables de gerer la democratie ?
Je ne suis pas parmi eux .
Et toi ?

Warrants
Warrants
February 6, 2024 8:56 am
Reply to  Adolph Dagan

La paresse généralisée n’engendre la démocratie. Les africains n’ont pas encore compris que le travail acharné va avec cet idéal.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.