25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Togo - Les Togolais doivent être rassurés et se sentir protégés par...

Togo – Les Togolais doivent être rassurés et se sentir protégés par les pouvoirs publics

Le leader du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio, a réagi face au drame en cours dans la ville de Sotouboua. Il appelle l’exécutif togolais à prendre ses responsabilités.

Homicide de jeunes femmes à Sotoboua, rassurez et protégez la population

Pendant plusieurs semaines, entre janvier et février 2024, à Sotoboua, moins de 300 km de la capitale, on découvre cinq cadavres de femmes et celui d’un homme. Les corps retrouvés ont subi des mutilations. Ces drames plongent la population dans une psychose et réveillent un vieux traumatisme collectif.

En effet, une dizaine d’années plus tôt, durant plusieurs mois entre 2011 et 2012, à Agoué, non loin de Lomé, des crimes similaires ont été perpétrés. Une dizaine de corps sans vie de jeunes femmes, avec diverses mutilations, est découverte. Des arrestations ont eu lieu. Malgré les condamnations pour homicides volontaires avec préméditation et pour trafics d’organes, on n’a jamais su qui était le ou les commanditaires de ces crimes horribles qui ont marqué toute la population togolaise.

En revivant ce drame, la population de Sotoboua a exprimé sa frayeur et sa colère de manière spontanée et bruyante devant les services de la préfecture. Il est malheureux de constater que c’est de manière brutale que cette population a été accueillie par la force publique. Ce n’était pas ce dont avait besoin les citoyens déjà traumatisés par ces crimes odieux.

Que ce soit à Sotoboua, à Lomé ou partout sur le territoire national, les Togolais doivent être rassurés et se sentir protégés par les pouvoirs publics. Ils attendent des services de sécurité et de justice que les auteurs, complices et commanditaires de ces horribles homicides soient retrouvés et soumis à la rigueur de la loi.
Gamesu

Nathaniel Olympio
Président de Kékéli
Cercle d’Etudes Stratégiques
sur l’Afrique de l’Ouest

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.