25 C
Canada
Saturday, February 4, 2023
Tags Presse Togolaise

Tag: Presse Togolaise

Togo-Ferdinand Ayité : « Ni les persécutions, ni la prison encore moins les intimidations n’entameront notre détermination »

Les confrères Joël Egah et Ferdinand Ayité sont sortis de la prison civile de Lomé le 31 décembre passé. Ils sont placés sous contrôle judiciaire. Sur sa page Facebook, le Directeur de Publication du journal « L’Alternative » a fait une déclaration. Ferdinand Ayité se dit très déterminé à « être du côté de la vérité ». Lisez plutôt !

Togo- Ils ont finalement rejoint leur famille

Ce n’est plus un secret. Hier vendredi aux environs de 16 heures, les confrères Ferdinand Ayité et Joël Egah ont recouvré leur liberté. Ils ont pu passer le réveillon de la Saint-Sylvestre avec leur famille.

Togo-Presse : Ferdinand Ayité et Joël Egah remis en liberté provisoire

Ce vendredi 31 décembre, la justice a décidé de leur mise en liberté provisoire. Les directeurs des journaux « L’Alternative » et « Fraternité », en effet sont placés sous contrôle judiciaire.

Togo-Deux journalistes en prison : Une dangereuse escalade qui vise à mettre au pas les journalistes critiques du pays (RSF)

Cette organisation internationale de défense de la liberté de la presse et la protection des sources des journalistes demande la libération des deux journalistes demande la libération des deux patrons de presse.

Togo-Précarité ambiante : Les organes de presse privée se meurent…

Au Togo, les médias privés qui vivent principalement de ce qu'ils produisent, n'ont plus d'interlocuteurs-partenaires dont la couverture des activités ou la pub elle-même permettrait de renflouer les caisses.

Togo, Détention de Ferdinand Ayité et Joël Egah : La Cacophonie qui traduit l’Arbitraire dans le dossier

Plaignant, non plaignant puis plaignant. Le rôle du ministre Kodjo Adédzé dans l’arrestation et la détention de Ferdinand Ayité et Joël Egah demeure toujours flou. La sortie du procureur de la République en rajoute à la cacophonie, signe d’une affaire montée de toutes pièces pour nuire à des voix dissidentes.

Togo-Vous avez dit outrage et diffamation ?

Voici en partie, ce que Éric Zemmour, lui aussi journaliste et homme politique en France a osé dire du président d'une des Républiques les plus puissantes et les plus inspirantes pour les pays francophones d'Afrique :

Togo-Isidore Kouwonou était devant le doyen des juges d’instruction ce matin

Après les confrères Ferdinand Ayité et Joël Egah, c'est au tour du confrère Isidore Kouwonou d'être auditionné par le doyen des juges d'instruction du tribunal de Lomé.

Togo: Quand la raison du plus fort se substitue aux lois de la République. Un virage inquiétant!

Ce qui se passe aujourd’hui dans notre pays du point de vue de la persécution de tous ceux qui pensent autrement que ceux qui prétendent nous diriger, ressemble plutôt à de la panique. L’impression que tout observateur lucide pourrait avoir sur cette façon de montrer ses muscles de façon disproportionnée et désordonnée de la part du pouvoir togolais, est bien sûr le manque d’assurance au sein de l’autorité dirigeante.

Harcèlement et emprisonnement des journalistes : Le Togo viole les principes démocratiques et compromet le projet de construction d’une nation prospère

C’est désormais établi, Ferdinand Ayité directeur de publication du journal L’Alternative et Joel Egah, patron du quotidien Fraternité sont sous le coup d’un mandat de dépôt pendant que Isidore Kouwonou, rédacteur en Chef de l’Alternative, est sous contrôle judiciaire. Les deux premiers ont été conduits mardi pour être écoutés au fond du dossier initié sur la base d’une procédure judiciaire en lien avec le code pénal, en lieu et place du code de la presse. Ceci fait la suite à une mystérieuse plainte d’au moins un membre du gouvernement en l’occurrence, le ministre de la justice, garde des sceaux, patron du parquet. Ce dernier aurait piqué une vive colère contre les confrères qui, au cours d’une émission de la chaîne numérique l’Autre Journal, ont tenu des propos que le plaignant considère comme outrageants et diffamatoires à son encontre.
- Advertisment -

Most Read