25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil Société Togo-Radiation de plus de 340 militaires de l’armée

Togo-Radiation de plus de 340 militaires de l’armée

La ministre de tutelle annonce la radiation de 344 militaires de l’armée parce que considérés comme des déserteurs, pour n’avoir pas respecté la consigne de regagner les casernes…

L’effectif des Forces armées togolaises (FAT) va être diminué de plus de 340 éléments. Cette décision pour donner suite à une consigne du Général de brigade Dadja Maganawé, chef d’état-major nommé décembre dernier, menaçant d’exclure de la grande muette les militaires qui ne regagneront pas leurs casernes.

En effet, le 12 janvier dernier, il était porté à la connaissance de la Gendarmerie de faire rentrer dans les casernes tous les militaires détachés auprès des autorités civiles. Une décision saluée, de façon générale dans le pays y compris dans les rangs de l’opposition.

Ce 22 janvier 2021, Essosimna Marguerite Gnakade, la ministre des Armées, est passée à l’action. Elle demande au chef d’état-major des FAT de radier de l’armée une liste de 344 militaires. Ceux-ci sont considérés comme des déserteurs et devront trouver d’autres métiers à exercer ou tout simplement se reconvertir.

Notons que de plus en plus d’éléments quittent les Forces armées togolaises. Le quotidien Liberté de ce vendredi 5 février 2021 comptabilise, par exemple, “279 désertions depuis 2017, 59 en 2020”.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
zsignaule
zsignaule
February 5, 2021 11:34 am

A savoir que dans le cas d’espèce il s’agit de militaires fictifs à la solde d’intérêts personnels qui s’enrichissent sur le dos du contribuable Togolais.


Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.