25 C
Canada
Tuesday, May 24, 2022
Accueil Politique Togo-Faure Gnassingbé veut "aider les Maliens à réussir (leur) transition"

Togo-Faure Gnassingbé veut “aider les Maliens à réussir (leur) transition”

Les principaux acteurs politiques impliqués dans la transition malienne étaient en pourparlers à Lomé sous l’égide de Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat togolais. Objectif, sauver ce qui peut l’être pour la poursuite du processus devant conduire des élections crédibles.

Les membres du Groupe de soutien à la transition malienne dont la MUNUSMA, l’Union africaine (UA), la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), entre autres, se sont regroupés dans la capitale togolaise ce lundi 8 mars 2021. Il a été question de faire le point sur les réformes politiques et institutionnelles de la transition dans le cadre de la tenue de nouvelle élection présidentielle annoncée pour se tenir en mars de l’année prochaine.

Lomé qui suit de près la situation sociopolotique au Mali, exhorte les différentes parties à dialoguer, à s’entendre sur l’essentiel afin de préserver la paix dans leur pays, et par ricochet dans le Sahel.

C’est ce qu’a résumé Faure Gnassingbé dans son intervention à l’ouverture des travaux. “Pour sauver les acquis importants obtenus et garantir la poursuite du processus de réconciliation, engagé à la faveur de l’accord d’Alger de 2015, nous n’avons d’autre choix que de réussir ou d’aider les Maliens à réussir cette transition“, a-t-il déclaré.

Pour le ministre malien en charge des Affaires étrangères, la réunion de Lomé a permis d’évaluer ce qui a été fait et le chemin qui reste à parcourir. “L’élection présidentielle, c’est cela qui intéresse tout le monde. Elle aura lieu en principe au mois de mars 2022. Le calendrier n’a pas été complètement calé. Il y a un dialogue politique qui est engagé “, précise donc Zeini Moulaye.

Tous les acteurs politiques s’accordent sur le fait qu’il faudra mettre en place une nouvelle commission électorale consensuelle afin que les prochains rendez-vous électoraux donnent des résultats acceptés par tous.

5 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
5 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Comptage
March 9, 2021 11:59 am

C’est la capacité de nuisance de Lomé qui justifie cette réunion dans la capitale togolaise. Si quelqu’un fait semblant de mourir, il faut faire semblant de l’enterrer. L’UA, la CEDEAO, toutes deux des organisations appelées par eux-mêmes syndicats des chefs d’états veulent légitimer l’usurpateur. Ils ne le pourront pas ou mieux PLUS.

Sinon, quelle autre motivation amènerait un pays démocratique avec alternance régulière à aller discuter avec une dictature sanguinaire, qui n’agit que pour la conservation du pouvoir: meurtres, égorgement des êtres humains, bradage de l’économie, vol, viol…

Avec Dieu nous ferons des exploits, il écrasera nos ennemis.

Vive le Togo libre.

Comptage
March 9, 2021 12:20 pm

C’est la capacité de nuisance de Lomé qui justifie cette réunion dans la capitale togolaise. Si quelqu’un fait semblant de mourir, il faut faire semblant de l’enterrer. L’UA, la CEDEAO, toutes deux des organisations appelées par eux-mêmes syndicats des chefs d’états veulent légitimer l’usurpateur. Ils ne le pourront pas ou mieux PLUS.
Sinon, quelle autre motivation amènerait un pays démocratique avec alternance régulière à aller discuter avec une dictature sanguinaire, qui n’agit que pour la conservation du pouvoir : meurtres, égorgement des êtres humains, bradage de l’économie, vol, viol…
Avec Dieu nous ferons des exploits, il écrasera nos ennemis.
Vive le Togo libre.

Atikpo
Atikpo
March 9, 2021 12:58 pm

Les Togolais vous êtes pathétiques, et sans aucune honte.

Pourquoi ce Monsieur Faure, fils de son feu père dictateur, Tchadien et dictateur lui même n’euvre pas pour la transition pacifique dans son propre pays ?

Est ce que les Maliens lui Ont demandé de les aider ?

Non, certainement non. Alors on comprend bien que cette France vomit qui essaie encore de passer par le TOGO pour se maintenir au Mali.

Nous savions Tous que pour tuer Thomas Sankara, il a fallu l’aide cruciale de Gnassingbé Ethiene Eyadéma, il vit toujours à Lomé le tueur de Thomas Sankara qui après l’avoir exécuté sur ordres de Houphoet Boigni lui a coupé la tête Pour démontrer au Sinistre Monsieur Eyadéma, la réussite de l’opération.

Eyadéma, celui là même, utilisé dans le passé pour se faire attribuer la paternité du tueur de Sylvanus Olympio alors que ce dernier avait été tué par un gendarme français.

Fils de criminel, pourquoi ne permets tu pas à ton peuple de connaître la transition au lieu de vouloir jouer le rôle honteux du vendu de la FRANCE-AFRIQUE tout comme OUATTARA et Mackissall ou tout comme ton feu père criminel ?
Restons cohérents Monsieur Gnassingbé toi qui veut la déstabilisation du Bénin pays voisin?

Africato
Africato
March 9, 2021 3:50 pm

DU N’IMPORTE QUOI, CE TYPE N.E. FOUE QUE LA MERDE CHEZ LUI, COMMENT EST-IL POSSIBLE QU’IL PEUT AIDER LES MALIENS À REUSSIR LEUR TRANSITION. LUI ET SON ACOLYTE DEMON D’ALASSAN VEULENT FOUTRE LA MERDE AU MALI. LA JUNTE QUI LE VISITE TOUT LE TEMPS SERA BIENTOT CORROMPUE ET EN AVANT LES DEGATS AU MALI.
LE PEUPLE MALIEN DOIT PRENDRE SES RESPONSSABILITES EN INTERDISANT A CEUX QUI DIRIGENT LA TRANSITION D’ARRETER DE FREQUENTER CE TYPE DU TOGO SINON ILS N’AURONT PAS D’YEUX POUR PLEURER. FAURE N’A RIEN DE BON A OFFRIR QUE DE BETISES.

Sanou
Sanou
March 9, 2021 5:07 pm

C’est nul. Quel conseil un dictateur comme celui-ci peut donner au Maliens ?

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022