25 C
Canada
Wednesday, May 22, 2024
Accueil Others Togo–L’ANC critiquée par ses militants

Togo–L’ANC critiquée par ses militants

Depuis la tenue du conseil national de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) en octobre dernier, les choses ne semblent pas bien aller au sein du parti. Il y a visiblement une discorde entre les militants et les responsables de cette formation politique dirigée par Jean-Pierre Fabre.

La Fédération internationale en Europe de l’ANC remet en cause la position actuelle du parti, suite à sa participation aux discussions initiées par le pouvoir à travers la mise en place du Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP)

Une situation qui a amené la fédération à critiquer les résolutions et recommandations faites au cours du dernier conseil national de l’Alliance. Les contestataires exigent de Jean-Pierre Fabre et ses proches collaborateurs, la redéfinition d’une nouvelle ligne politique.

Dans une lettre adressée aux dirigeants du parti, 3ème du genre, les militants de l’ANC y ont indiqué : « Si nous pouvons comprendre qu’un candidat de l’opposition soit sorti en tête de cette présidentielle, nous restons perplexes par rapport à notre communiqué affirmant que… les premières tendances électorales placent en tête les candidats du MPDD et d’UNIR ». Ces derniers se disent choqués de passer derrière un régime oppresseur massivement décrié 3 ans plutôt par le peuple.

« Nous sommes surpris qu’après l’épisode 2017-2018, l’ANC puisse encore accorder la moindre crédibilité au régime RPT/Unir au point de vouloir engager des discussions avec ce dernier. Combien de discussions, dialogues et autres concertations nous faut-il avant de comprendre une fois pour de bon, que nous faisons face à une dictature qui ne s’en ira que sous la pression d’une mobilisation massive des citoyens ? Nous pensons que dans les conditions actuelles de démobilisation et d’atomisation de l’opposition, toute discussion avec le régime doit être proscrite », ont-ils ajouté.

Les contestataires envisagent donc une analyse objective et sans concession des erreurs et dysfonctionnements ayant conduit à l’échec cinglant du 22 février 2020 lors du prochain congrès extraordinaire du parti.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.