25 C
Canada
Tuesday, June 15, 2021
UNHCR: AVIS DE VENTE Sous plis fermés
Accueil ACTUALITES Togo-Nicolas Lawson : « Nos pseudo-professeurs cherchent à asservir les patriotes et...

Togo-Nicolas Lawson : « Nos pseudo-professeurs cherchent à asservir les patriotes et les journalistes »

PROFESSION DE FOI

En ce moment, notre pays a grand besoin de patriotes et des intellectuels, capables de maintenir l’idéal dans l’absolu. Cet idéal qu’ils doivent dégager du chaos dans le monde actuel. Il s’agira surtout de le circonscrire et de le définir. Malheureusement, nos pseudo-professeurs participent à la confusion des valeurs et contribuent à les dégrader. Ils ne savent pas que la fonction de l’intellectuel est de prêcher les valeurs universelles. Ils trahissent au contraire très vulgairement ces valeurs, exaltent le réalisme des médiocres et copulent avec la vénération. Ils cherchent à asservir les patriotes et les journalistes. Ils piétinent de la sorte les principales valeurs cléricales que sont la justice, la vérité, le courage et la raison.

Comment ces pseudo-professeurs et leurs compères, dans le gouvernement en place, peuvent-ils chercher en plus à nous bâillonner et à empêcher nos légitimes critiques dans un pays à la dérive ? Ont-ils seulement de bonnes solutions aux nombreux problèmes, qui accablent nos populations ? Gouverner un pays signifie-t-il qu’il suffit de pouvoir brimer les populations, d’interdire les contradictions et d’étouffer la raison ? La raison n’est-elle pas un principe de critique et de compréhension ? Nos politiciens et les arrivistes ont tellement crétinisé nos populations que les uns et les autres ont fini par considérer mes critiques bien fondées comme des insultes.

Mais je ne dis que la vérité, qui est un bien en elle-même. Alors ; sachant que la fonction de l’intellectuel, surtout en matière politique, est de prêcher le respect de la justice et de la vérité, j’avais opté depuis ma jeunesse de promouvoir ces valeurs, en plus de l’efficacité, de l’ordre et la poursuite des intérêts de la société et de l’Etat. Il est admis que : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Alors, je suis persuadé que la science et la morale doivent aller ensemble. La science doit être fondée sur une juste pensée, l’exercice de la raison et la recherche de la vérité. Ainsi, si la politique n’a rien de scientifique, ces intellectuels tarés ou dégénérés, qui s’engagent en politique, doivent comprendre qu’ils ne sont pas qualifiés pour résoudre les problèmes et nos défis actuels. Ils doivent aussi savoir que le vrai ne doit pas être confondu avec le bien.

Nous sommes entrés véritablement dans le 21è siècle et la mutation en cours est violente et affolante. Nous n’avons pas besoin de ces demi-intellectuels ou de ces derviches tourneurs. Ce n’est pas non plus le temps de ces cuistres ou aliénés, qui me critiquent pour exister ou pour s’illustrer. Comme ce sont seulement la vérité, la justice et la raison, qui sont les valeurs universelles de civilisation que je chérisse, je dois ignorer les malfaisances. Mais je tiens à rappeler que le mensonge et la haine sont des virus qui sapent la bonne fondation des sociétés et des Etats. Il importe également de faire comprendre à nos intellectuels dégénérés et égarés que la récitation itérative de leurs chantages et de leurs menaces ne va pas endormir notre raison.

Nos grands-parents ayant contribué à la formation des élites de beaucoup de pays africains, il nous est insupportable d’accepter que les agissements criminels de nos politiciens et autres parvenus fassent venir chez nous des corrompus et des pervers pour nous donner des leçons ou pour voler nos ressources. Malgré cette cruelle réalité, les dirigeants actuels du pays veulent rendre toute critique impossible. Pourquoi doit-on obliger quelqu’un à dire le contraire de ce qu’il croit ou voit et considérer son opinion comme sacrilège ? N’est-ce pas de la vulgaire tyrannie ? « Je sais qu’il y’a une minorité qui s’accapare des ressources nationales. » N’est-ce pas une vérité ? Que devient notre pays, le TOGO ? Qui sont ces compatriotes, qui ruinent notre pays, étouffent nos libertés, abusent de nos ressources nationales, favorisent les étrangers par rapport aux nationaux et menacent nos libertés d’expression ? Le Togo est en danger.

Il n’y a rien qui soit statique. D’ailleurs, aucune société ne l’est. Comme l’évolution est une révolution permanente, notre société doit évoluer, c’est-à-dire qu’elle devra forcément progresser. Elle ne peut donc se développer que dans la liberté et avec l’amour de notre patrie. Actuellement, elle plonge dans la misère, les injustices de toutes sortes et le pillage de ses ressources par une minorité nationale et ses complices étrangers. Aux togolais, patriotes de la diaspora, l’avenir dépend beaucoup de vous. Sachez que sans raison, il n’est pas de vérité. Sans raison ni vérité, il n’est pas de justice. Je suis un homme libre et tout simplement un enfant de Dieu et un patriote. J’abhorre les modes, les engouements, les chapelles et les partis. Les injustices, les mensonges et la déraison me révoltent.

Comment se fait-il que ces pseudo-professeurs et leurs alter-égos, qui avaient profité des ressources nationales pour se former, veulent-ils continuer à exploiter et à avilir leurs frères et sœurs, sans vergogne et sans conscience ? Ils doivent savoir que leurs complices étrangers n’ont aucune considération pour eux et que seules nos ressources nationales les attirent et suscitent leurs convoitises et leurs condescendances. Ils doivent apprendre que la justice, la raison, le respect, le progrès, la science,  ….. etc, ne vivent et ne s’épanouissent que dans les libertés et l’humanisme. Ils doivent savoir qu’au-delà de tout et qu’entre les valeurs universelles et les exigences pratiques, il y’a et il y’aura toujours opposition et conflit.

Nos dirigeants et leurs semblables dans la pseudo-opposition ont largement crétinisé nos jeunes gens dans le pays. C’est pourquoi, ils ne m’aiment pas quand je cherche à conscientiser les populations. Mais rien n’est permanent. Si je n’arrive pas à finir la mission pour laquelle Dieu m’a créé, il reviendra à nos jeunes de la terminer. Ils doivent conjurer les malédictions proférées par Feu Gnassingbé Eyadema. Si nous avons déjà reculé 40 ans en arrière, Dieu nous épargnera de reculer 100 ans en arrière. Mais depuis 16 ans, ce sont l’ignorance, l’arrogance, les malfaisances, les crimes de toutes sortes, etc, qui caractérisent nos agissements. Mes efforts pour nous éclairer et nous mettre sur le droit chemin sont torpillés par tous ces politiciens pernicieux, qui me calomnient et tirent profit de l’ignominie, de l’inculture, de l’illettrisme et de la misère, qui sont généralisés dans le pays.

Notre constitution est bafouée sans que cela ne gêne ces politiciens et ces professeurs. Sans honte, ils apparaissent sur la TVT, qu’ils ont transformée en organe de propagande de la médiocrité nationale, de cancanage et ils y exhibent toute la tare et la suffisance des parvenus. Mais notre constitution, c’est-à-dire notre loi fondamentale, qui a été modifiée plusieurs fois, n’est pas respectée. C’est même pire. L’article 81 sur le Sénat, le Titre VII sur la Cour des comptes, le Sous-Titre III sur la Haute Cour de justice, le Titre X sur le Conseil Economique et Social sont tout simplement dédaignés. Ces institutions vitales pour un bon fonctionnement de l’Etat de droit sont foulées aux pieds. C’est écœurant et indigne de notre patrie. Avec un gouvernement de 35 ministres sans compter ceux de la présidence, que valent-ils et où vont-ils ?

Nous voulons et nous construirons la société voulue par nos ainés, qui sera « l’or de l’humanité ». Dieu Tout-Puissant nous entend et nous inspire sinon nos enfants y parviendront et le reste entrera dans la poubelle de l’histoire. Le temps finit par tout régler. Je sais qu’il y’a des espoirs flétris, tellement de misère dans le pays, des ressentiments profonds et des compatriotes qui sont bien introvertis. Je prie pour tous nos frères et sœurs, qui sont si meurtris et espèrent la délivrance divine. Que l’Eternel libère ses enfants, surtout ceux qui sont des personnalités schizoïdes. Ainsi soit-il. Amen.

Fait à Aného, le 27 Mars 2021

Nicolas LAWSON

Président du PRR

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022