25 C
Canada
Friday, April 12, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Dame Missiagbéto implore la clémence de la juge Ayivon

Togo-Dame Missiagbéto implore la clémence de la juge Ayivon

La femme de Paul Missiagbeto, (Conseiller spécial d’Agbéyomé Kodjo) qui a récemment écopé 4 ans de prison ferme, plaide pour la libération de son mari, accusé de diffusion de fausses informations et outrage aux autorités togolaises.

Il s’agit pour la précision, d’un appel lancé par la femme de l’acteur politique en amont au délibéré final du juge attendu le 27 août prochain. Elle implore à cet effet, la clémence de Mme Ayivon, la juge en charge du dossier.

« C’est avec un cœur meurtri que je me tiens devant vous, les hommes de médias. Chaque fois les gens me regardent sur les réseaux sociaux, c’est la preuve qu’au Togo les choses ne marchent pas bien », a déclaré dame Missiagbeto devant la presse vendredi dernier.

Et d’ajouter : « J’accepte tout, que ce soit le bien ou le mal. J’accepte tout et je rends  grâce pour cela. Si c’est ma croix je l’accepte. Je ne peux rien changer. Toutefois, j’implore la clémence de Mme Ayivon, la juge qui a en charge du dossier de mon mari. Qu’elle tourne son regard vers ma maison, qu’elle regarde moi et mes enfants. Je lui confie mon mari, qu’elle fasse tout pour qu’il puisse recouvrer la liberté ».

Pour rappel, Paul Missiagbeto a été interpellé en mai dernier. Il lui est reproché d’avoir diffusé de fausses informations et outrage aux autorités togolaises. Après sa comparution devant la justice, le procureur de la République a requis contre lui, 4 ans de prison ferme, son avocat dénonce un procès politique.

Le verdict final est prévu pour le 27 août 2021.  

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.