25 C
Canada
Saturday, March 2, 2024
Accueil Others Dr Gilbert Tsolényanu : « On ne peut pas se taire…et voir...

Dr Gilbert Tsolényanu : « On ne peut pas se taire…et voir le nombre de décès s’augmenter chaque jour »

Depuis hier, les professionnels de la santé ont entamé un sit-in de deux jours. Un mouvement d’humeur pour réclamer l’amélioration des conditions de vie et de travail en l’occurrence, le recrutement du personnel dans le cadre de la gestion de la pandémie dans les centres de santé.

Abordant la question sur radio Victoire Fm, le Secrétaire général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) Dr Gilbert Tsolényanu, a indiqué que le courrier notifiant le sit-in au ministère de la Santé n’a pas eu échos favorable. Pour le Collectif des syndicats de la santé, il s’agit d’un mépris.

« Il y a des autorités qui font de leur mieux pour que les choses avancent. Pour notre collectif, le mépris se situe vis-à-vis de notre ministre de tutelle, le ministre de la Santé, Professeur Moustafa Mijiyawa », a dénoncé le praticien.

Et d’ajouter : « Nous sommes en une période de pandémie et dans cette situation, il faut prendre des mesures d’urgence et exceptionnelles. On ne peut pas se taire dans cette situation et voir le nombre de décès s’augmenter chaque jour », a-t-il ajouté.

Pour les manifestants, “les équipements étant disponibles et les travaux d’extension du CHR Lomé commune étant faits, il faut juste recruter du personnel soignant d’où la nécessité de proclamer les résultats du concours de recrutement organisé depuis décembre 2020”.

Par ailleurs, Dr Gilbert Tsolényanu a annoncé des discussions avec le ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara qui a pris contact avec le Collectif.

 

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.