25 C
Canada
Saturday, May 21, 2022
Accueil ACTUALITES Togo–Education : La FESYNTET se désolidarise de la FESEN

Togo–Education : La FESYNTET se désolidarise de la FESEN

Le mot d’ordre de grève lancé par la Fédération des syndicats de l’éducation Nationale (FESEN) les 3 et 4 novembre 2021 ne fait pas l’unanimité au sein des organisations syndicales du secteur de l’éducation au Togo.

Pour la Fédération des Syndicats des Travailleurs des Enseignements du Togo (FESYNTET), il n’est pas question d’aller en grève pour la question de gratification exceptionnelle promise par le gouvernement aux enseignants.

Prenant en compte des aspects tels que l’octroi de différentes primes aux enseignants fonctionnaires, la dotation du corps enseignant d’un statut particulier, la signature d’un protocole d’accord entre le gouvernement et les différents partenaires du système éducatif du Togo, en avril 2018, la FESYNET a appelé ses membres à ne pas observer le mot d’ordre de grève.

« cette gratification exceptionnelle ne vient pas de nous les syndicats. C’est le gouvernement même qui, à un moment donné, a promis cette gratification. Et depuis que cela a été annoncé, les discussions n’ont pas cessé de continuer. Même actuellement, le 04 (Ndlr : novembre) prochain, nous avons reçu une invitation de la part du ministre des Enseignements primaire, secondaire pour continuer les discussions.

Le gouvernement nous a fait savoir que vu les contraintes budgétaires actuelles, surtout en lien avec la pandémie, ils sont en train de réfléchir pour voir comment satisfaire tous les fonctionnaires de l’État », a souligné Abaglo Ayité, Secrétaire général de la FESYNTET.

Il dit encourager « le gouvernement pour son sens responsabilité en payant régulièrement le salaire aux fonctionnaires togolais dont les enseignants, et l’encourage à tenir sa promesse de payement de la gratification exceptionnelle dès que possible ».

La FESYNTET demande aux camarades enseignants de prendre leur mal en patience en attendant le versement de la gratification exceptionnelle.

Il faut préciser que pour l’heure, la Fédération des syndicats de l’éducation Nationale (FESEN) n’a encore réagi concernant la position de ses collègues de la Fédération des Syndicats des Travailleurs des Enseignements du Togo.

3 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] Article précédent Togo–Education : La FESYNTET se désolidarise de la FESEN […]

tedlesaint
tedlesaint
November 2, 2021 10:54 am

Il faille qu’on puisse outiller un peu plus les syndicalistes du secteur de l’Éducation. Heureusement, que certains entre eux ont bien compris que pour aller à une grève, il faille que le motif soit bien concret et que les discussions entre les deux parties soient totalement rompu. A bien voir, et selon les déclarations du Ministre de la Fonction publique Gilbert Bawara  qu’ Abaglo Ayité, Secrétaire général de la FESYNTET, les conditions ne sont pas réunies pour l’aller à une grève normale. La FESEN dit elle va à une grève parce que le gouvernement n’a pas encore honorer la gratification exceptionnelle qu’il a promise aux enseignants. Plus encore, les discussions ne sont pas rompu avec l’autorité, pour preuve, Le Ministre de l’enseignement primaire et secondaire invitent ces acteurs à des discussions ce jeudi 04 Novembre. Alors pourquoi doit-on se précipiter pour lancer une grève qui à bien voir sera sans nul doute illégale.  

trackback

[…] heures après cette sortie du ministre de la fonction publique, la Fédération des Syndicats des travailleurs des Enseignements du Togo (FESYNTET)  a appelé les enseignants à ne pas suivre le mot d’ordre de grève. Une défection […]

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022