25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Afrique: Comment Rawlings s'indignait de l'incarcération de Gbagbo

Afrique: Comment Rawlings s’indignait de l’incarcération de Gbagbo

Lors sa visite à la famille Rawlings , l’ancien président de la côte d’ivoire Laurent Gbagbo a écouté de nouvelles témoignages sur comment J.J Rawlings se plaignait de sa situation alors qu’il était en prison.

L’ancienne Première Dame Nana Konadu a rappelé que le président Rawlings n’hésitait pas à aborder le sujet de la “misère” du président Gbagbo.

« Chaque fois que le président Rawlings rencontrera une délégation, il parlera de vous (le président Gbagbo)… ; que ce qui est fait au président Gbagbo est injuste, inacceptable et que les Africains ne peuvent faire de même avec aucun chef d’État européen », a rappelé Nana Konadu Agyeman-Rawlings.

Elle a ensuite remercié le président Gbagbo et ses collègues de s’être battus pour leur liberté et s’est déclarée heureuse qu’il se porte bien après toutes les souffrances qu’il a traversées.

La première fille de Rawlings, Dr Zanetor Agyeman-Rawlings, a aussi déclaré que son père, avait pris personnellement la question de Gbagbo et déplorait amèrement la façon dont il avait été traité.

Elle a affirmé que son père mentionnait souvent le mauvais traitement réservé au président Gbagbo lors des discussions familiales et a réitéré ses préoccupations lors de ses réunions officielles avec les délégations locales et internationales.

La jeune politicienne a aussi révélé que le président Rawlings estimait que l’échec de la CEDEAO à intervenir de manière impartiale dans l’affaire était la trahison ultime de la part de l’organisme sous régional.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.