25 C
Canada
Saturday, April 20, 2024
Accueil ACTUALITES Togo- Fovi Katakou : « Depuis ma sortie de prison, je dépense...

Togo- Fovi Katakou : « Depuis ma sortie de prison, je dépense plus pour ma santé, je suis malade »

Fovi Katakou n’est pas un inconnu du grand public togolais. Il y a de cela quelques mois, l’homme a été embastillé à son domicile, puis déposé dans le premier temps au SCRIC (service de renseignement) pour des interrogatoires suivi de sa présentation au procureur de la République qui l’a immédiatement placé sous mandat de dépôt à la prison civile de Lomé avec bien évidemment des chefs d’accusation.

En marge de la conférence de presse organisée par le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) le 17 mars dernier à Lomé, Fovi Katakou a accordé une interview au confrère « Afrique En Ligne ». L’activiste des droits humains, assis dans son fauteuil roulant, a bien accepté de livrer ses impressions après sa sortie de prison et sa nouvelle vision du monde politique togolais.

Voici l’intégralité de l’entretien.

Fovi Katakou bonjour. Comment vous sentez-vous après votre libération de la prison civile de Lomé ?

Fovi Katakou :  Si j’ai le moral haut ce n’est pas autant pour ma santé. Depuis ma libération, je me retrouve avec plusieurs maux et donc obligé de dépenser chaque jour pour la pharmacie. Je ne sais pas s’il faut lier tout cela aux quelques jours que j’ai passé à la prison. Mais est-il qu’à ma sortie, ma santé décroît énormément.

Votre liberté d’expression est -elle émoussée par la prison ?

Pas du tout. C’est la pensée qui a créé le monde. On ne peut pas empêcher l’expression. Moi je continue par mener des réflexions critiques. N’en déplaise à quiconque.

Avez vous un regret par rapport à tout ce qui s’est passé ?

Aucun regret, la seule chose qui compte c’est de poursuivre la lutte. La prison, les arrestations font partie de la vie des combattants. La finalité sera d’avoir un environnement socio- politique économique et culturelle propice au développement du peuple togolais tels sont mes souhaits.

Merci.

Source : Afrique En Ligne

6 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
6 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
La-bas Lomé
March 20, 2022 1:02 pm

Les prisons (Goulag) de la Kozah Nostra, la mafia pilleuse satanique diabolique maléfique et sadique des man.geurs de chi.en dirigée par l’énergumene Faure Dracula zieux hooonnn de hibou GNASSINGBE, des mouroirs pour les opposants et activistes politiques !!!

Kombaté
Kombaté
March 20, 2022 1:58 pm

Et c est maintenant qu il faut le dire? Vous voyez ces voyoux ? L handicapé a vu l engouement autour de la personne de Joël et veut se faire important.Circulez.Demain Mm Adjamagbo nous dira qu elle aussi vraiment ça ne va pas .Rire c est quoi tout ça ?On aura tout vu avec le togolais .Voilà un monsieur malade bien avant son interpellation seulement pour 2 semaines et voilà. Le Gard dit être doigter par la mort Nonnnnnn vous êtes fort.

Edoh
March 20, 2022 2:08 pm
Reply to  Kombaté

L’essentiel pour nous est que nous sachions. Si le mr tomve malade, nous saurons tous de meme l’origine de sa maladie. Il sutfit d’un jour pour en venir a porter atteinte a la sante d’un individu

Lada
Lada
March 20, 2022 2:53 pm
Reply to  Kombaté

Il ment. C’est un profiteur. C’est honteux d’user de la situation malheureuse du journaliste pour de l’argent

Edoh
March 20, 2022 5:57 pm
Reply to  Lada

Vos mentalites arrieres de n*gres, ca ne nous avance a rien. Combien aviez-vous jamais donne au Mr, et si c’etait le cas vous n’alliez pleurer ici

Kombaté
Kombaté
March 21, 2022 12:16 am
Reply to  Edoh

Toi la même tu fais 🤣 soyons sérieux dans ce pays.Le mR est sorti triomphalement de la prison où il a eu un bain de poudre parfumé,comme s il était un heureux gagnant de la loterie,et depuis la c est aujourd’hui qu il faut faire des annonces de sa maladie? Circulez

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.