25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil Others Togo- La DMK organise un grand meeting le 25 juin à Lomé

Togo- La DMK organise un grand meeting le 25 juin à Lomé

En conférence de presse ce vendredi 3 juin à Lomé, les responsables de la Dynamique Mgr Kpodzro ont annoncé un meeting qui devrait se tenir le 25 juin prochain sur le terrain de Bè-Kondjindji (Lomé) dans le Golfe 1. Dans la déclaration sanctionnant cette rencontre avec la presse, la DMK invite les Togolais à se lever pour dire non au régime cinquantenaire. Lecture.

Déclaration liminaire

TROP C’EST TROP ! LES TOGOLAIS N’EN PEUVENT PLUS. IL EST TEMPS DE DIRE NON !

Mesdames et Messieurs,

Chers Patriotes,

Chers Amis  les journalistes,

Militants et sympathisants des partis et associations membres de la DMK, soyez les bienvenus à notre rencontre de ce jour.

L’actualité socio-politique dans notre pays et les préoccupations quotidiennes des Togolais méritent que la DMK appelle le peuple Togolais à ses responsabilités tout en mettant en garde les gouvernants actuels, du danger qu’ils font courir à notre pays par leur entêtement à vouloir conserver à tout prix le pouvoir d’Etat contre le gré des Togolais.

Mais avant d’aller plus loin la DMK voudrait intervenir sur deux points de l’actualité récente.

Le premier concerne l’attaque terroriste du poste militaire de Kpinkankandi dans la nuit du  10 au 11 mai dernier, sur laquelle la DMK a eu à se prononcer. La DMK dénonce avec véhémence la tentative hasardeuse et malveillante de certains tenants de l’ordre ancien, conservateurs, tribalistes et ethnicistes qui veulent utiliser cette attaque pour semer la diversion auprès des populations en prétendant mobiliser une ethnie pour relever un défi national, nécessitant la recherche d’une cohésion nationale susceptible de faire face à l’ennemi commun. L’attaque terroriste perpétrée contre notre pays concerne tous les Togolais, et ne saurait se réduire à une affaire d’une quelconque communauté ethnique.

Le deuxième point d’actualité plus récente concerne la réforme de la Charte des partis politiques adoptée par l’Assemblée nationale. A ce sujet, la DMK tient à informer l’opinion nationale et internationale qu’elle désapprouve fortement cette réforme. Elle confirme que les députés du MPDD n’ont pas voté pour cette loi contrairement à ce qu’ont tenté de faire croire certains médias. La DMK dénonce cette réforme non consensuelle, inopportune au regard des préoccupations des Togolais, dangereuse pour la cohésion sociale car susceptible de créer des frustrations chez certains Togolais, notamment les Togolais de la diaspora qui sont ainsi injustement exclus de la gestion politique de notre pays alors qu’ils contribuent énormément au développement du pays.

Le fait même que cette loi soit initiée en se basant sur les conclusions du pseudo dialogue entre acteurs politiques sans la principale force politique du pays depuis l’élection présidentielle du 22 février 2020, constitue une arnaque politique. Cette loi doit être simplement et purement retirée car elle n’est rien d’autre qu’une manière flagrante d’éliminer des concurrents gênants pour se maintenir au pouvoir. La DMK interpelle la cour constitutionnelle afin qu’elle joue son rôle en toute impartialité, en déclarant anticonstitutionnelle la loi votée par l’Assemblée nationale.

Ces deux sujets abordés qui viennent s’ajouter aux nombreux autres problèmes dans les domaines, social, et politique montrent que notre pays va mal.

Au plan social, la majorité des Togolais fait face à la dure réalité de la vie chère à laquelle le gouvernement ne trouve pas de solutions adéquates. Bien plus il persiste dans la mauvaise gouvernance et se refuse à demander des comptes à ceux qui détourent des centaines de milliards qui auraient pu servir à soulager les populations. En témoignent les dossiers scandaleux dont les plus emblématiques sont ceux du pétrole gate, de la route Lomé Vogan, de l’affaire Bolloré.

Les violations des droits humains continuent d’être préoccupantes. Il s’agit notamment des restrictions des libertés publiques et des manifestations, de la persécution des journalistes, des opposants politiques, des défenseurs des droits humains, des syndicalistes notamment des enseignants et surtout d’emprisonnement d’élèves, privés de ce fait d’examen.  Du jamais vu !

Il est également préoccupant que nos prisons regorgent encore de plus d’une centaine de détenus politiques et que des acteurs se réclamant de la démocratie et de l’opposition narguent les Togolais en prétendant avoir réglé la question des détenus politiques en ayant obtenu la libération de deux détenus.

Face à la faim qui prend en tenaille les Togolais,

Face aux dangers que fait courir à notre pays une gouvernance basée sur le mensonge et la corruption, la duplicité, la promotion de la médiocrité et du népotisme, la politique du diviser pour régner, la DMK veut à travers la rencontre de ce jour, lancer officiellement la campagne de mobilisation de ses partisans et sympathisants et aussi l’ensemble du peuple Togolais pour manifester son indignation totale contre la mal gouvernance du régime en place.

Ce début de mobilisation générale connaîtra sa première étape lors d’un grand meeting d’information et de sensibilisation à Lomé, au cours de ce mois de juin 2022, plus précisément le 25 juin à 14h à Bè Kodjindji dans la commune de Golfe1 à Lomé.

Les formalités légales d’information ont d’ores et déjà été accomplies depuis le 20 mai 2022. Les partenaires du Togo ont eux aussi été informés par écrit de l’organisation du meeting depuis le 1er juin 2022.

La DMK lance un appel à tous les Togolais vivant au Togo tout comme ceux de la diaspora, déterminés à œuvrer pour un Togo libre de toute forme d’oppression, de la misère et de la faim, afin qu’ils mobilisent pour faire du meeting du 25juin 2022, un succès en y participant massivement ou en apportant toute autre contribution morale, matérielle et financière.

La DMK appelle tous les Togolais qui ont faim, tous les Togolais qui veulent un Togo nouveau et qui sont préoccupés que les ressources nationales profitent aux Togolais, tous les Togolais qui veulent que chaque Togolais puisse avoir la même chance de succès pour un épanouissement collectif et individuel à se déplacer massivement à Bè Kodjindji le samedi 25 juin 2022 à 14h pour crier très fort : TROP C’EST TROP ! LES TOGOLAIS N’EN PEUVENT PLUS.

Commerçantes et Commerçants, artisans, élèves et étudiants, conducteurs de taxi, conducteurs de taxi moto, fonctionnaires, travailleurs des secteurs publics et privés, chômeurs et laissés pour compte, hommes, femmes et jeunes, c’est le moment de vous indigner et de réclamer vos droits pour une meilleure vie.

Trop c’est trop, ça suffit maintenant, le système dictatorial et néocolonial qui affame et tue les togolais doit laisser place à un Togo libre et démocratique.

Fait à Lomé le 3 juin 2022.

La conférence des présidents.

6 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
6 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Ayo
Ayo
June 4, 2022 8:29 am

Laissez moi rire.
La vrai face hideuse de Faure Gnassingbe et ses tribalistes Hutus-Pya Togolais qui l’ont mis de force a la rete du Togo et l’y maintiennent se montre enfin.
Apres l’attaque dite terroriste de Kpekpakandji, le villain singe au nez grand comme la montagne d’Adjengre j’ai nomme le General de pacotille, d’operette et de Village Gnakoude BERENNA a organiser une soit disante reunion publique et televisee des Kabye en general et des ressortissants de Pya en particulier pour preparer la riposte contre les terroristes et soutenir Faure Gnassingbe.
MES AMIS VOILA CE QU’ON VOUS DISAIT. LE GENOCIDE RWANDAIS QUI SE TRANSPORTE A LOME ET PLUS PRECISEMENT AU TOGO.

C’etaient les memes choses que faisaient les officiers et ex-officiers du regime genocidaire Hutu de Juvenal Habyarimana au Rwanda en 1994 et ces reunions tribales et tribalistiques furent a la base du genocide Rwandais contre les Tutsis.
Togolaises et togolais. Réveiller vous et sortez de votre torpeur car il y a un grand danger genocidaire a nos portes.

Ayo
Ayo
June 4, 2022 9:25 am
Reply to  Ayo

Ci haut svp lire: qui l’ ont mis a la tete du Togo.

Akonta
Akonta
June 4, 2022 10:05 am
Reply to  Ayo

Cela ne doit étonner personne en principe que les pseudo-officiers ultra-médiocres comme Gnakoude BERENA, TCHANGAÏ et autres sales troufions tribalistes de Pya aient organisé une telle réunion idiote. Seulement, on se demande dans le cas d’espèce comment ces médiocres créatures vont déverser leur hargne sur des “djihadistes” et des “terroristes” qui sont en mouvement permanent et qu’on ne peut pas assimiler facilement à un groupe ethnique ciblé (les “Ahouna” c’est-à-dire les “gens du sud” dans leur fantasme génocidaire, les Kotokoli, les Tchokossi, les Moba et d’autres groupes ethniques victimes de l’ethnocentrisme génocidaire du clan maudit formé autour des Gnassingbé de Pya).
Ces tribalistes génocidaires Kabiyè ne sont pas à leur premier essai. Déjà en 1963, quand les allogènes Kabiyè de la localité de Sotouboua avaient appris qu’une clique d’anciens combattants affamés Kabiyè revenus de l’armée française avaient froidement assassiné Sylvanus Olympio qui n’avait même pas un petit canif en main, ces Kabiyè de Sotouboua avaient jubilé au rythme de Kamou sur la route nationale n° 1, en chantant ceci:

Miawoé kpa tchɛ le Togo,
Miawoé kpa tchɛ le Togo,
Kablɛ kpa tchɛ le Togo,
Kablɛ kpa tchɛ le Togo,

(Traduction libre: C’est nous qui régnons au Togo, c’est nous qui régnons au Togo, C’est le Kabiyè qui règne au Togo, c’est le Kabiyè qui règne au Togo!).

De sales troufions incultes comme Gnakoude BERENA sont donc nés dans cette ambiance tribaliste et génocidaire!
Voilà pourquoi il a activement contribué aux massacres effroyables de Douekoué (Côte d’Ivoire) en 2011 sous le manteau du “chef de l’ONUCI” !

Gazozo
Gazozo
June 4, 2022 10:22 am

On voit que cette vilaine poufiasse nommée Adjamagbo-Johnson manque cruellement d’imagination et de créativité, pour répéter en boucle les mêmes idioties!
Comment peut-elle demander à TOUS les Togolais de se rassembler MASSIVEMENT à Bè-Kodjindji qui est un espace incapable de contenir déjà le tiers de la seule population de Lomé?
Pourquoi pas des rassemblements en différents endroits à Lomé et dans d’autres localités?
Qu’est devenu au juste son parti la CDPA?
On voit clairement que cette dame médiocre n’a que des idées alimentaires fixes dans la tête et ne comprend absolument rien aux GRANDS ENJEUX BRÛLANTS DU MOMENT à l’échelle togolaise, sous-régionale, africaine et mondiale!
Putain!

Ayo
Ayo
June 4, 2022 11:44 am
Reply to  Gazozo

Mes chers amis, il faut repenser serieusement la Lutte pour la liberation totale de notre pays.
Je suis serieux la dessus

Gazozo
Gazozo
June 4, 2022 12:27 pm
Reply to  Ayo

Ayo
C’est ce qu’on t’a dit et répété à maintes reprises ici, sans que tu ne veuilles voir la réalité d’en face: DMK et machin avec des révendications de “victoires électorales” face au violent régime autiste de Faure Gnassingbé, c’est de l’idiotie ahurissante!
Il faut changer de Paradigmes d’appréhension des Défis brûlants, il faut mieux cerner les Faiblesses du régime et il faut redéfinir des Stratégies efficaces, tentaculaires et convergentes de lutte, loin de la course politicienne vers le pouvoir pour le pouvoir et loin du “mazé mazé” incensé de vos ténors de la fumeuse DMK!

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.