25 C
Canada
Monday, March 4, 2024
Accueil Others 62è session de la CEDEAO : Faure Gnassingbé et ses pairs font...

62è session de la CEDEAO : Faure Gnassingbé et ses pairs font le point sur l’état de l’espace communautaire

Les travaux de la soixante-deuxième session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) se sont déroulés ce 04 décembre 2022 à Abuja au Nigéria, avec la participation du chef de l’Etat Faure E. Gnassingbé.

Le chef de l’Etat togolais et ses pairs de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée Bissau, du Nigéria, du Niger, du Sénégal et de la Sierra Leone ont procédé à l’examen du rapport annuel 2022 de la CEDEAO sur l’état de la Communauté et des rapports du Conseil de médiation et de sécurité et fait le point sur les transitions au Mali, en Guinée et au Burkina Faso.

La Conférence a salué à cette occasion, les efforts constants des chefs d’État et de gouvernement pour relever les défis de l’intégration économique, de la stabilité et de la gouvernance, conformément à la vision 2050 de l’instance sous-régionale « CEDEAO des peuples : Paix et Prospérité pour tous ».

A Abuja, Faure Gnassingbé a réitéré son engagement en faveur de l’intégration régionale, d’une synergie d’actions contre les menaces sécuritaires et de toute initiative visant la consolidation de la paix, la stabilité par le dialogue.

Les travaux du sommet ont été également marqués par l’investiture du nouveau président de la Commission de l’instance sous – régionale, désigné le 03 juillet dernier lors du 61è sonnet ordinaire de l’organisation.

Omar Alieu Touray a exprimé sa gratitude aux leaders de la sous-région pour la confiance, et s’est engagé à remplir sa mission afin d’atteindre les objectifs 2022-2026 à savoir le renforcement de la paix et la sécurité à l’échelle régionale, l’approfondissement de l’intégration, la promotion de la bonne gouvernance et le développement inclusif et durable.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.